Le SpaceShipTwo (VSS Unity) au-dessus de l'aéroport et port spatial de Mojave. © Virgin Galactic

Sciences

SpaceShipTwo

DéfinitionClassé sous :tourisme spatial , Virgin Galactic , SpaceshipTwo

Le SpaceShipTwo est un avion suborbital de Virgin Galatic, créé par le milliardaire Richard Bronson, et destiné au tourisme suborbital et spatial. À la différence du New Shepard de Blue Origin, composé d'un étage suborbital surmonté d'une capsule, le SpaceShipTwo est un avion aéroporté, c'est-à-dire qu'il ne décollera pas comme un avion traditionnel.

Il sera lancé depuis le White Knight 2, un avion de 43 m d'envergure, l'emportant sous son fuselage, jusqu'à environ une vingtaine de kilomètres d'altitude d'où s'effectuera la séparation des deux engins. Le SpaceShipTwo utilisera alors son propre système de propulsion pour rejoindre l'espace. Ce moteur fusée utilisera un carburant à base de polybutadiène hydroxytéléchélique (PBHT) -- aussi utilisé au quotidien comme gomme synthétique pour les pneus -- et de protoxyde d'azote (N2O), également appelé gaz hilarant. L'atterrissage se fera en mode plané.

Gagner ses ailes d'astronautes

Cet avion pourra transporter jusqu'à 8 personnes dont deux pilotes à 110 kilomètres d'altitude avec 5 minutes d'apesanteur. La cabine de l'avion longue de 3,66 mètres et large de 2,30 mètres est dépourvue de plancher pour accroître le volume possible. Chaque passager dispose de deux grands hublots, l'un sur le côté de la cabine, l'autre au-dessus de sa tête.

Virgin Galactic a annoncé vouloir réaliser ses vols touristiques à « seulement » 80 kilomètres d'altitude. Du moins, au début de l'activité commerciale car la société de Richard Branson n'exclut pas de voler plus haut si les performances de l'avion le permettent et que le marché le réclame.

Il faut savoir que la frontière de l'espace a été fixée arbitrairement à 100 kilomètres, au-dessus de la ligne de Kármán, que la Fédération aéronautique internationale donne comme limite entre la Terre et l'espace. Il existe une deuxième frontière arbitraire, située à 80 kilomètres d'altitude et reconnue par la Nasa et l'U.S. Air Force qui permet de gagner le statut officiel d'astronaute.

Le SpaceShipTwo se séparant de son avion porteur, le White Knight 2. © Virgin Galactic

Comme pour tous les autres projets de vols touristiques aux frontières de l'espace, le SpaceShipTwo est très en retard sur son planning initial qui prévoyait des vols commerciaux dès 2009. Un retard qui s'explique par des difficultés de développement, notamment dans la mise au point du moteur et le crash d'un engin d'essai du SpaceShipTwo, tuant Michael Alsbury, un des deux pilotes d'essai et blessant son copilote Peter Siebold (octobre 2014).

Virgin Galactic a annoncé que son service commercial devrait débuter dès 2020 pour la somme de 226.000 euros. Après un premier vol en juin 2020, 15 autres missions sont d'ores et déjà prévues, puis jusqu'à 270 en 2023 avec 5 avions !

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi
À voir aussi :