La société américaine Virgin Galactic se dit prête à expédier des clients pour un bref vol parabolique dans l'espace grâce à son tandem WhiteKnight 2 (un avion porteur) et SpaceShip 2 (un petit engin propulsé par une fusée). Décollage en 2012 mais les réservations sont déjà complètes pour plusieurs années !
Cela vous intéressera aussi

Richard Branson a déclaré la semaine dernière que Virgin GalacticVirgin Galactic devrait commencer son activité commerciale de voyage touristique dans l'espace dans 18 mois. La firme qui ambitionne de devenir la première entreprise de tourisme spatialtourisme spatial est également intéressée par le lancement de très petits satellites, voire l'ouverture d'hôtels de luxe en orbiteorbite qui pourraient être utilisés comme étapes pour des voyages vers la LuneLune.

Son système de transport spatial est composé du véhicule spatial SpaceShipTwoSpaceShipTwo et de son avion porteur, le WhiteKnightTwo. Développé par Scaled Composites, le SpaceShipTwo reprend le concept du SpaceShipOne, un avion spatialavion spatial réutilisable qui réussit en 2004 à atteindre par deux fois les 100 km d'altitude marquant la frontière entre la TerreTerre et l'espace. Cet exploit lui avait alors permis de remporter les 10 millions de dollars du Ansari X Prize, un prix lancé en 1996 pour encourager le développement du tourisme spatial.

Pas de promo en perspective...

Long de 18 mètres, SpaceShipTwo sera capable de transporter 8 personnes dont 2 pilotes. Les 6 sièges prévus pour les passagers seront escamotables de façon à offrir une cabine spacieuse de 3,7 mètres par 2,3 mètres à l'intérieur de laquelle les passagers pourront s'essayer à toutes les facéties et autres joies de l'apesanteurapesanteur lorsque l'engin sera dans l'espace.

Le profil de mission sera similaire à celui de son prédécesseur. Il sera accroché sous le fuselagefuselage du WhiteKnightTwo, lequel décollera comme un avion. La séparationséparation se fera à une quinzaine de kilomètres d'altitude. Le SpaceShipTwo utilisera alors son propre système de propulsion pour rejoindre l'espace. Il dépassera les 100 km d'altitude, la frontière officielle entre la Terre et l'espace, et il y restera 5 bonnes minutes. Son apogéeapogée se situera à environ 110 kilomètres.

Si le SpaceShipTwo utilisera un moteur fusée, le WhiteKnightTwo sera quant à lui motorisé par un réacteur PW308A de Pratt & Whitney, un moteur en service sur des biréacteurs d'affaires de Dassault et d'Hawker. Il est évidemment dimensionné pour voler aux altitudes où évoluera le White KnightTwo.

Quant au prix du billet, il restera élevé encore longtemps. Avec 340 personnes ayant versé près de 45 millions de dollars d'acompte, plusieurs années seront nécessaires pour tous les faire voler. Il n'y a donc aucune raison pour que Virgin Galactic casse les prix...