Les essais en vol se poursuivent avec succès selon un calendrier et des objectifs qui ne sont pas rendus publics. On sait juste que Virgin Galactic souhaite commencer son service en 2012. Cette photo a été prise le 4 mai dernier. Largué à 15,6 kilomètres d’altitude, SpaceShip Two a évolué en mode Feather, c’est-à-dire ailes repliées à 65° comme si l’engin revenait de l’espace. © Clay Center Observatory/Virgin Galactic

Sciences

L'avion spatial de Virgin Galactic poursuit ses essais en vol

ActualitéClassé sous :Astronautique , tourisme spatial , accès à l'espace

Ces derniers temps, il a beaucoup été question de tourisme spatial et d'accès à l'espace par des sociétés privées. Or, très peu d'informations ont été diffusées sur la série d'essais en vol que réalise avec succès l'avion spatial de Virgin Galactic qui pourrait être le premier à réaliser des allers-retours dans l'espace avec des passagers aux places payantes. Le premier vol est prévu en 2012.

Un top model et un organisme de recherche ont créé une agitation sur Internet en annonçant avoir acheté des places à bord d'avions spatiaux, l'une pour s'offrir les joies de l'apesanteur, et l'autre, plus pragmatique, pour y réaliser des expériences. Dans un autre registre, la Nasa a sélectionné quatre systèmes de transport spatial habité susceptibles de faire voler un jour des astronautes pour son compte.

On en oublierait presque les avancées remarquables des équipes de Virgin Galactic et Scaled Composites qui poursuivent la mise au point du SpaceShip Two (VSS Entreprise), l'avion spatial que Richard Branson veut imposer sur le marché du tourisme spatial et dont la version précédente (SapceShip One) avait remporté l'Anzari X Prize, récompensant la première firme privée capable de faire voler un engin spatial habité réutilisable.

Le SpaceShip Two (VSS Entreprise) sera lancé depuis le White Knight 2, un avion aussi long qu'un Boeing 757, l'emportant sous son fuselage, jusqu'à environ une vingtaine de kilomètres d'altitude d'où s'effectuera la séparation des deux engins. Le SpaceShip Two utilisera alors son propre système de propulsion pour rejoindre l'espace. © Virgin Galactic

Virgin Galactic : un objectif de 50.000 touristes sur dix ans

Aujourd'hui, l'avion spatial de Virgin Galactic est le projet le plus à la pointe. Présenté en décembre 2009, il a depuis commencé une intense campagne d'essais, prévue pour durer de dix-huit à vingt-quatre mois. Pour l'instant, il ne s'agit pas de voler dans l'espace et encore moins de réaliser une mission entière. Pour les pilotes d'essai aux commandes d'un avion unique en son genre, l'objectif est d'anticiper les éventuels problèmes et de démontrer la conformité de l'avion à toutes les exigences concernant la tenue de vol, la sécurité et l'abandon de mission, quelle que soit la phase de vol.

Lorsqu'il sera opérationnel, il pourra transporter six passagers et deux pilotes. Sa cabine sera bien plus spacieuse et confortable que celle du SpaceShip One et comportera de nombreux hublots. Chaque vol durera environ 2 heures avec comme point d'orgue un séjour dans l'espace de quelques minutes qui culminera à 110 kilomètres d'altitude. Il volera à la vitesse maximale de Mach 3 pendant 30 secondes. Pour l'instant, moins de 500 personnes ont réservé un vol. Virgin Galactic espère envoyer 500 personnes dans l'espace dès sa première année d'activité et jusqu'à 50.000 autres touristes spatiaux en dix ans !

Cela vous intéressera aussi