Financièrement coûteux et contraignant, le tourisme spatial pourrait cependant voir le jour dans les années à venir grâce au vol suborbitalsuborbital. De nombreux projets naissent et viennent démocratiser le voyage dans l'espace.

Il serait en effet extraordinaire que dans quelques décennies, l'espace soit devenu une excursion courante proposée par plusieurs opérateurs, accessible à toute personne désireuse d'aller contempler la Terre en apesanteurapesanteur, comme peuvent le faire les astronautesastronautes. Ce type de tourisme de l'extrême ne sera pas tout de suite permis à tous, car financièrement coûteux et physiquement contraignant. Mais son ambition est qu'il se démocratise peu à peu : à terme le coût d'un vol suborbital deviendrait voisin de celui d'une belle voiturevoiture ; l'évolution des techniques de contre mesures physiquesphysiques le rendrait accessible et supportable à toute personne justifiant simplement d'un état de santé correct.

Le Spaceplane d'Astrium, conçu pour transporter quatre passagers, sera capable de voler une trentaine de fois avant chaque changement du bloc moteur. © Astrium

Le Spaceplane d'Astrium, conçu pour transporter quatre passagers, sera capable de voler une trentaine de fois avant chaque changement du bloc moteur. © Astrium

Retrouvez dans ce dossier toutes les initiatives du tourisme spatial. Du pionnier SpaceShipOne au SpaceShipTwo de Virgin Galactic en passant par le New ShepardNew Shepard de Blue Origin, le Lynx d'XCOR Aerospace d'EADSEADS et le VSH de Dassault Aviation : les projets les plus fous du tourisme spatial n'auront plus de secret pour vous !