Sciences

Le SpaceShipTwo de Virgin Galactic : des premiers essais au crash

Dossier - Voyage dans l'espace : le tourisme suborbital
DossierClassé sous :aéronautique , tourisme spatial , vol suborbital

-

Le tourisme suborbital pourrait permettre au plus grand nombre de personnes de prendre part à un bref voyage dans l’espace. Cette activité nouvelle marquerait alors le XXIe siècle et l'histoire de l'aéronautique.

  
DossiersVoyage dans l'espace : le tourisme suborbital
 

Créée en 2004 par Richard Branson, Virgin Galactic s'est affichée à ses débuts comme la première compagnie de tourisme suborbital au monde. Son but est d'exploiter une version commerciale inspirée du SpaceShipOne et baptisée SpaceShipTwo pour offrir au grand public d'accéder à la frontière de l'espace. En 2014, le crash du SS2 reste cependant un coup dur pour la compagnie.

 SpaceShipTwo. © Jeff Foust - CC BY 2.0

La version finale du projet de Virgin Galactic est révélée au public en janvier 2008 : un avion porteur et un avion suborbital de seconde génération seront développés.

L'avion suborbital SpaceShipTwo (SS2) est ci présenté avec son avion porteur, le WhiteKgnightTwo (WK2). © Virgin Galactic

Le WhiteKnightTwo : l'avion porteur du SpaceShipTwo

L'avion porteur, WhiteKnightTwo (WK2), est un quadriturboréacteur de l'envergure d'un airbus A-310, avec deux fuselages, pouvant emporter seize passagers. Il est conçu pour supporter des facteurs de charges importants pour l'entraînement des passagers au vol suborbital. Il pourra effectuer également des vols paraboliques pour préparer les candidats à l'apesanteur. C'est le plus grand avion en carbone composite. Sorti d'atelier en juillet 2008, il est baptisé « Eve » et commence les tests en vol à l'automne suivant.

Premiers tests du SpaceShipTwo début 2013

L'avion suborbital SpaceShipTwo (SS2) est conçu pour emporter deux pilotes et six passagers à la frontière de l'espace. Équipé d'un moteur fusée hybride, il offre une cabine de 2,6 m de diamètre et de 3,6 m de long, munie de deux hublots par siège. Le premier exemplaire baptisé Enterprise effectue des essais en vol captif sous le WK2 à partir de mars 2010, puis des essais en vol plané. Testé au sol à partir de 2009, le moteur fusée développé par Sierra Nevada Corp a permis les premiers tests en vol propulsés à partir d'avril 2013.

Pas moins de 50 vols suborbitaux sont nécessaires pour obtenir la qualification. Ils sont effectués à partir du Spaceport America, au Nouveau Mexique, ouvert au public en mai 2011. Première plateforme dédiée au lancement de véhicules suborbitaux, il inspire plusieurs autres projets de Spaceports, notamment en Suède, en Corée du sud, aux Bahamas.

Plusieurs tests sont réalisés avec le SpaceShipTwo. Certains sont effectués en vol captif avec le WhiteKnightTwo (image de gauche), d'autres en vol plané (image de droite). © Virgin Galactic

Un vol dans l'espace pour 200.000 dollars

Depuis 2005, Virgin Galactic propose des réservations pour ses futurs vols suborbitaux dont le prix est de 200.000 dollars (soit un peu plus de 154.000 euros), au travers d'un réseau mondial d'agents accrédités. Plus de 800 candidats auraient réservé leur place. Des contrats ont été signés notamment avec la Nasa et le South West Research Institute pour la réalisation d'expériences en apesanteur à bord du SS2 lors des vols suborbitaux.

Crash du SpaceShipTwo en 2014

L'été 2011 a vu les essais en vols interrompus pour raison de maintenance du WK2 et SS2. Le 31 octobre 2014, lors d'un vol d'essai, le SS2 s'est désintégré peu après la séparation d'avec le WK2. Deux pilotes étaient à bord. L'un, revenu au sol sous parachute, a été blessé, l'autre est décédé. Les premiers résultats de l'enquête indiquent que l'aile arrière, mobile, conçue pour freiner la descente, a été abaissée alors que le moteur était en poussée, ce qui serait la cause du crash du SpaceShipTwo.

Le 31 octobre 2014, le SpaceShipTwo s'est écrasé dans le désert de Mojave, en Californie, faisant un mort et un blessé grave. © National Transportation Safety Board

Le programme des tests en vol a été suspendu et devrait reprendre durant l'été 2015. Richard Branson continue d'afficher sa confiance dans la réussite du projet. En février 2015, l'entreprise travaillait à la construction d'un second SpaceShipTwo.