Sciences

Voyage dans l'epace : historique du vol suborbital

Dossier - Voyage dans l'espace : le tourisme suborbital
DossierClassé sous :aéronautique , tourisme spatial , vol suborbital

-

Le tourisme suborbital pourrait permettre au plus grand nombre de personnes de prendre part à un bref voyage dans l’espace. Cette activité nouvelle marquerait alors le XXIe siècle et l'histoire de l'aéronautique.

  
DossiersVoyage dans l'espace : le tourisme suborbital
 

Le vol suborbital n'est pas une nouveauté. Avant d'envoyer des Hommes dans l'espace on ne savait pas comment leur organisme supporterait l'apesanteur, ni même s'il y survivrait. Il fallait aussi préparer les technologies du vol spatial.

Voir la Terre depuis l’espace : un vieux rêve de l’humanité... bientôt accessible avec le vol spatial ? © Nasa

Dès la fin des années 1950 des fusées sondes sont lancées. Elles effectuent des vols suborbitaux permettant de soumettre pendant quelques minutes des animaux à l'apesanteur, en surveillant leurs paramètres vitaux. Dans les décennies suivantes, des milliers de fusées sondes sont lancées qui permettent des expériences variées comme l'étude de la haute atmosphère, des observations astronomiques et de la Terre, des expériences de physique en microgravité, ou l'étude de matériaux soumis au vide spatial.

Les premiers Hommes dans l'espace

Les vols des deux premiers Américains dans l'espace, Alan Shepard puis Guss Grissom en 1961 à bord des capsules Mercury, sont suborbitaux. Leur durée n'excède pas 16 minutes. Dans les années 1960 l'avion expérimental Américain X-15, qui explore le vol à très haute altitude et très grande vitesse, fait plusieurs vols suborbitaux en franchissant l'altitude de l'espace.

L'Homme étudie à la fin des années 1980 des concepts de véhicules suborbitaux destinés à la satellisation de micro ou nanosatellites, notamment à l'occasion du projet de guerre des étoiles américain. Certains voient le développement de démonstrateurs en vol comme de DC-X, d'autres projets comme le X-34 ne vont pas jusqu'au stade des essais. À la fin des années 1990, la législation américaine encourage le développement du transport spatial commercial privé ; plusieurs projets de véhicules suborbitaux sont étudiés face au besoin de disposer de lanceurs réutilisables desservant l'orbite basse notamment pour la satellisation de nombreux satellites de communications.