Sciences

Le premier aéroport spatial ouvrira ses portes au Nouveau-Mexique dès 2010

ActualitéClassé sous :Univers , tourisme spatial , Virgin Galactic

Deux à trois vols quotidiens vers l'espace, pour 200 000 dollars le billet. Voilà le pari de Virgin Galactic, qui compte proposer dès 2010 des vols suborbitaux aux milliardaires en manque de sensations fortes. Aller-retour dans l'espace, observation de la planète bleue et expérience en apesanteur seront au menu. Alors, utopie ou réalité ? En tout cas, l'entreprise affirme avoir déjà reçu plus de 40 000 réservations...

Virgin Galactic souhaite inaugurer en 2010 le premier aéroport spatial de l'histoire (Crédits : Virgin Galactic)

Le Nouveau-Mexique, terre d'accueil du premier aéroport spatial

A l'occasion d'une conférence de presse, l'entrepreneur britannique de Virgin Galactic, Richard Branson, a annoncé qu'il venait de passer « un accord historique » avec le Nouveau-Mexique pour la construction du premier aéroport spatial au monde. Celui-ci devrait coûter la modique somme de 225 millions de dollars. Son inauguration est prévue pour 2010, date à laquelle les premiers touristes spatiaux prendront normalement leur envol.

« Le Nouveau-Mexique a travaillé dur pour nous soumettre un projet d'aéroport spatial intéressant. », a déclaré à ce sujet le président de Virgin Galactic, Will Whitehorn. « Son climat, son libre espace aérien, la faible densité de sa population, sa haute altitude et la beauté de ses paysages font de cet Etat la base idéale pour nos opérations. »

D'autre part, Virgin Galactic a signé un partenariat avec le concepteur du Space Ship One, le grand vainqueur de l'X-Prize  , pour le développement d'un Space Ship Two, qui devrait pouvoir accueillir à son bord cinq passagers. Comme pour la précédente version, ce vaisseau sera associé à un avion porteur, le White Knight. A terme, une flotte de cinq Space Ship Two devrait être déployée sur l'aéroport spatial du Nouveau-Mexique.

Space Ship One et son lanceur, le White Knight (Crédits : Scaled Composites)

Le voyage comme si vous y étiez, vu par Virgin Galactic…

(Source : Site officiel de Virgin Galactic - lien en bas de page)

"Votre voyage dans l'espace ne commence pas sur une plate-forme de lancement comme pour une fusée spatiale traditionnelle, mais sur une piste de décollage. Les engins de Virgin Galactic sont transportés sous un vaisseau-mère jusqu'à plus de 15 kilomètres au-dessus du niveau de la mer. Puis le compte à rebours commence."

"5, 4, 3, 2, 1... Le VSS Enterprise, votre vaisseau spatial, quitte le vaisseau-mère. Presque immédiatement, quand votre pilote spatial allume le moteur, vous entendez le grondement de la fusée derrière vous, alors que la puissance énorme accélère jusqu'à 4G, une vitesse considérable."

"Pendant tout ce temps le concept ergonomique des fauteuils assure votre confort."

"Alors que vous traversez l'atmosphère en trombe, grâce aux fenêtres panoramiques individuelles, vous pouvez admirer le ciel bleu cobalt virer au mauve puis au violet et enfin au noir. Les étoiles apparaissent, claires et brillantes... bien qu'il fasse jour !"

"Bientôt, le moteur de la fusée s'éteint. Maintenant, vous passez du pic d'adrénaline et du bruit du moteur au silence total."

"Vous êtes en apesanteur..."

"Vous êtes dans l'espace !"

"Le vaisseau effectue alors les manœuvres nécessaires pour que vous puissiez regarder la planète que vous venez de quitter. Vous avez une vue dégagée sur plus de 1 500 kilomètres dans toutes les directions. Cela équivaut à voir l'Afrique du Nord si vous étiez dans un vaisseau spatial au-dessus de Londres ou à voir Miami depuis Washington DC. Vous voyez la clarté du système solaire et la dureté du soleil."

"C'est une expérience mortifiante. C'est une expérience spirituelle."

Qu'on y croit ou non, le projet a au moins l'intérêt de faire rêver, mais surtout de faire de la concurrence à la société Space Adventures, qui détenait pour l'instant l'exclusivité du tourisme spatial. Elle et sa Cité des Etoiles  n'ont qu'à bien se tenir...

Cela vous intéressera aussi