L’adrénaline est un neurotransmetteur sécrété dans les situations de stress. © Gstudio Group, Fotolia
Santé

Adrénaline

DéfinitionClassé sous :hormone , adrénaline , épinéphrine

L'adrénaline est une hormone de la famille des catécholamines, sécrétée par les glandes surrénales et le système nerveux central. Ce neurotransmetteur est biosynthétisé par le système nerveux central, à partir de la tyrosine, qui conduit successivement à la dopamine, la noradrénaline, puis l'adrénaline. Celle-ci va ensuite être libérée dans le sang et se fixer sur les cellules pourvues de bêta récepteurs, situés dans un grand nombre d'organes (cœur, pancréas, reins, intestins, peau, artères...). De formule brute C9H11NO3, l'adrénaline peut aussi être synthétisée par voie chimique pour une utilisation médicamenteuse que l'on l'appelle dans ce cas épinéphrine.

L’adrénaline ou épinéphrine est le (R)-4-(1-hydroxy-2-(méthylamino)éthyl) benzène-1,2-diol, de formule brute C9H11NO3. © molekuul.be, Fotolia

Rôle de l’adrénaline

Surnommée « hormone du stress », l'adrénaline est sécrétée lors d'un état d'émotion intense (stress, peur, colère) ou lors d'une activité physique importante. Elle répond à un besoin accru d'énergie pour faire face au danger, résister à une douleur ou un manque d'oxygène. Elle assure aussi la régulation de la glycémie en accélérant la transformation du glycogène en glucose et sa mise à disposition dans le sang. Enfin, elle augmente la thermogenèse en accélérant la production de chaleur par le tissu adipeux brun.

Effets de l’adrénaline

  • tachycardie et palpitations ;
  • dilatation des bronches et des pupilles ;
  • hausse de la pression artérielle ;
  • tremblements ;
  • arrêt des contractions intestinales ;
  • constriction des artères au niveau de la peau (pâleur, sécrétion de sueur, hérissement des poils).

Utilisation de l’épinéphrine en médecine

L'épinéphrine sert de médicament, notamment dans les situations d'urgence. Elle est injectée par voie intraveineuse lors d'états de choc consécutifs, par exemple, à de l'asthme aigu grave, un choc anaphylactique, une détresse cardiorespiratoire, ou encore un arrêt cardiaque. L'adrénaline est aussi utilisée en petite quantité lors d'anesthésies dentaires pour éviter que le produit anesthésiant ne se disperse dans tout le corps.

Cela vous intéressera aussi
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !