Le tensiomètre mesure la pression artérielle. © Steven Fruitsmaak / Licence Creative Commons

Santé

Tension artérielle

DéfinitionClassé sous :médecine , coeur , pression systolique

La tension artérielle, ou pression artérielle, mesure la force exercée par le sang sur les parois des artères. Cette pression est fondamentale pour l'équilibre du corps. Lorsque la tension est trop élevée, on parle d'hypertension artérielle

D’où vient la tension artérielle ?

Le sang doit atteindre toutes les parties du corps, grâce aux artères, qui sont des tissus dotés de muscles et permettent la circulation du sang par leur élasticité. Pour cela, le cœur essaie de le pomper. Pour maintenir cette circulation du sang, il faut donc exercer une pression sur la paroi interne des artères. C'est cet équilibre qui détermine la tension artérielle. Quand tout fonctionne sans problème de pression, chaque cellule reçoit son quota d'oxygène et de nutriments.

Cette circulation du sang dépend également des reins, du cerveau et de certaines hormones. Le contrôle est effectué par le cerveau, qui transmet l'information via le système nerveux. Celui-ci est divisé en deux : le système nerveux sympathique et le parasympathique. Le premier correspond à un rythme cardiaque accéléré, il ordonne aux artères de se comprimer. Le parasympathique fait tout le contraire. Il demande à faire baisser le rythme cardiaque, à dilater les artères. En principe, ils trouvent l'équilibre et la pression reste régulée.

Quelles sont les valeurs limites pour la tension artérielle ?

Deux chiffres sont annoncés par les médecins : le premier, le plus élevé (autour de 12) correspond à la pression systolique, le deuxième correspond à la pression diastolique (autour de 8). Elle se mesure en millimètres de mercure. La mesure doit être effectuée de préférence dans le cabinet du médecin, par un cardiologue ou un médecin généraliste. 

En dessous de 10/7, la pression est considérée comme faible. Il ne s'agit alors pas d'une maladie, mais peut provoquer un malaise, des vertiges, des nausées ou des évanouissements. 

Au-dessus de 14.5/9, les valeurs sont considérées comme élevées. Pour qu'une personne soit diagnostiquée comme souffrant d'hypertension, elle doit faire mesurer sa pression au repos, en position couchée ou assise, dans un environnement calme et le résultat doit être répété deux fois, trois minutes après l'évaluation précédente.

Cela vous intéressera aussi
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !