La Galaxy Watch Active 2 intègre déjà un électrocardiogramme © Samsung

Tech

La Galaxy Watch Active 2 de Samsung pourra surveiller votre tension artérielle

ActualitéClassé sous :montre connectée , Samsung , Galaxy Watch Active

Pour surveiller votre tension au quotidien, Samsung a obtenu le feu vert du ministère de la Santé sud-coréen pour le lancement d'une application liée à sa dernière montre connectée, la Galaxy Watch Active 2. 

En cette période où la santé est devenue le sujet numéro 1 de préoccupation de la population, les montres connectées sont des outils très précieux et plus uniquement considérés comme de simples gadgets pour afficher au poignet ses emails ou connaître la météo. On sait ainsi qu'elles peuvent détecter des problèmes de respiration pendant le sommeil, et ça peut être essentiel dans la détection de symptômes liés au Covid-19.

Ainsi, grâce à leurs multiples capteurs, elles permettent de suivre le rythme cardiaque, de détecter d'éventuelles apnées du sommeil et on sait par exemple que les Apple Watch peuvent détecter la fibrillation atriale et pourront bientôt mesurer le taux d’oxygène dans le sang. Chez Samsung, on annonce ainsi l'arrivée d'un outil pour surveiller la pression artérielle, plus vulgairement appelée la « tension ».

Pour calibrer sa montre et l'application, il sera indispensable au préalable de se munir d'un véritable tensiomètre. © Samsung

De la surveillance d'abord

Prise à chaque visite chez le médecin, la tension artérielle peut aussi être mesurée en pharmacie ou via des outils spécialisés vendus pour le grand public. Bientôt, ce sera la Galaxy Watch Active 2 qui pourra la mesurer au quotidien, et ce sera via une application installée sur son smartphone, et disponible uniquement sur un modèle Galaxy à partir du 3e trimestre. Son nom : « Health Monitor », et elle vient d'obtenir le feu vert des autorités de santé sud-coréennes.

Dans la vidéo postée par Samsung, on constate tout de même qu'il faudra tout de même s'équiper d'un tensiomètre pour les premiers réglages et calibrer l'application. Il faut ainsi indiquer manuellement les données de pressions systolique et diastolique dans son smartphone, et répéter l'opération trois fois. Ensuite, c'est la montre qui prend le relais au quotidien, même si Samsung précise qu'il faudra, chaque mois, calibrer à nouveau l'application à l'aide d'un véritable tensiomètre. Il s'agit donc plutôt d'un système de surveillance, plutôt que de mesures.

Cela vous intéressera aussi
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !