Santé

Fibrillation auriculaire

DéfinitionClassé sous :médecine , oreillette cardiaque , coeur
Le cœur est une vaste machine dont les différents constituants doivent travailler de concert pour qu'il soit pleinement efficace. Un seul acteur est défaillant, comme dans le cas de la fibrillation auriculaire, et tout le reste peut s'écrouler s'il n'est pas pris en charge. © Oliver Burston, Wellcome Images, Flickr, cc by nc nd 2.0

La fibrillation auriculaire correspond au plus fréquent des troubles du rythme cardiaque. Elle se caractérise par une action non coordonnée des cellules auriculaires aboutissant à des battements des oreillettes cardiaques, irréguliers et rapides.

Rappels de cardiologie

Le cœur est une pompe qui propulse le sang à travers tout l'organisme. Mais son action se déroule en plusieurs temps. D'abord, une partie du sang arrive dans les oreillettes. Celles-ci vont se remplir puis se contracter afin de vider leur contenu dans les ventricules cardiaques. À leur tour alors de se contracter et de propulser le sang dans les différentes artères à partir de l'aorte.

Causes de la fibrillation auriculaire

Les causes de la fibrillation auriculaire peuvent être multiples :

Cela débouche sur un manque de coordination des cellules musculaires de l'oreillette au moment de la contraction. Celle-ci se fait de manière anarchique et donc incomplète.

Symptômes de la fibrillation auriculaire

Les symptômes de la fibrillation auriculaire dépendent beaucoup du patient. Dans certains cas, le malade ne se rend compte de rien. Dans d'autres, en revanche, des palpitations plus ou moins régulières sont ressenties, accompagnées ou non d'une sensation de grande fatigue, d'angoisse, de malaises ou de douleur au thorax.

La fibrillation auriculaire est diagnostiquée par électrocardiogramme ou échographie cardiaque.

Traitement de la fibrillation auriculaire

Cette arythmie est dangereuse pour la survie de l'individu car elle augmente les risques de mourir d'une maladie cardiovasculaire, notamment à la suite de la formation d'un caillot ou tout simplement par insuffisance cardiaque.

L'objectif est donc de remettre toutes les cellules musculaires auriculaires en ordre de marche pour stopper la fibrillation. Ainsi, le plus souvent l'arythmie se traite à l'aide de différents médicaments qui vont annihiler les symptômes, principalement des antiarythmiques ou des bêtabloquants. Pour éviter les caillots sanguins, un traitement anticoagulant peut également être prescrit. Enfin, une autre solution consiste à poser un pacemaker, qui dicte le rythme aux cellules cardiaques.

Cela vous intéressera aussi