Cela vous intéressera aussi

L'hyperthyroïdie désigne un trouble qui se caractérise par une production excessive d'hormones thyroïdiennes, la thyroxinethyroxine (T4) et la triiodothyronine (T3). Cela entraîne nervosité, tremblements et perte de poids. Cette maladie concerne principalement des femmes entre 20 et 50 ans.

Causes de l’hyperthyroïdie

Diverses causes sont à l'origine de l'hyperthyroïdie. La plus fréquente (75 à 80 % des cas) est la maladie de Basedow, une affection auto-immune touchant beaucoup plus souvent les femmes. Elle se caractérise par la production anormale d'anticorpsanticorps dirigés contre les cellules sécrétrices de la thyroïde. Mais au lieu de détruire ces cellules, les anticorps les stimulent au point qu'elles produisent les hormoneshormones T3 et T4 à haute dose.

Parmi les causes possibles, on trouve aussi la présence de nodules dits toxiques, des grosseurs anormales sur la thyroïde qui sécrètent des hormones thyroïdiennes. Autrement, une thyroïdite peut en être l'origine. Il s'agit d'une inflammation de la thyroïdethyroïde, due à une infection, une maladie auto-immune ou consécutive à un accouchement. Cette inflammationinflammation peut conduire à une synthèse trop importante de T3 et T4.

Symptômes de l’hyperthyroïdie

L'hyperthyroïdie s'accompagne de nombreux symptômessymptômes qui ne se manifestent pas systématiquement, chaque patient pouvant souffrir de tout ou partie des affections décrites ci-dessous. Elle touche entre autres :

  • l'organisme en général (fatigue, perte ou prise de poids, sensation de chaleurchaleuryeux exorbités dus à la maladie de Basedow, etc.) ;
  • le système digestif (diarrhéesdiarrhées) ;
  • le système cardiovasculaire (arythmiesarythmies, accélérations du rythme cardiaque, essoufflement, etc.) ;
  • le système sexuel (infertilitéinfertilitéimpuissance, etc.).

Traitement de l’hyperthyroïdie

Plusieurs solutions s'offrent au patient selon les situations pour traiter l'hyperthyroïdie :

  • l'iode radioactif 131 va se fixer sur la thyroïde et ainsi détruire partiellement l'organe, diminuant alors ses sécrétionssécrétions hormonales ;
  • des médicaments antithyroïdiens inhibent la production des hormones thyroïdiennes, mais le retour à l'équilibre se fait sur plusieurs mois ;
  • dans certains cas, le recours à l'ablationablation totale ou partielle de la thyroïde devient nécessaire.