Le fonctionnement de la thyroïde serait affecté par un excès de graisse. Une étude a montré chez des sujets obèses une altération de cette glande ressemblant à celle produite par une maladie auto-immune.
Cela vous intéressera aussi

L'obésitéobésité infantile changerait la structure et le fonctionnement de la thyroïdethyroïde, un organe qui sécrète des hormoneshormones très importantes pour le métabolismemétabolisme, selon une étude publiée dans The Journal of Clinical Endocrinology & Metabolism.

« Un lien négatif existe entre la massemasse corporelle et le niveau des hormones de la thyroïde, ce qui suggère que l'excès de gras joue un rôle dans le changement du tissu de la thyroïde et réduit sa capacité à sécréter les hormones », explique le Dr.Giorgio Radetti, de l'Hôpital Régional de Bolzano en Italie.

Symptômes d'une thyroïdite auto-immune

L'équipe a noté le niveau des hormones et la présence des anticorpsanticorps dans la thyroïde de 186 enfants obèses, qui ont subi aussi une échographieéchographie de la thyroïde. La présence des anticorps dans la thyroïde révèle d'habitude la thyroïdite Hashimoto, une maladie auto-immune dans laquelle les lymphocyteslymphocytes T du système immunitairesystème immunitaire attaquent la thyroïde. Chez 73 des enfants qui n'avaient pas ces anticorps, les résultats de l'échographie ont pourtant dévoilé la présence de la maladie Hashimoto.

Le fonctionnement de la thyroïde est néanmoins capable de retourner à la normale après une perte de poids, mais il faut d'autres recherches pour établir si des anormalités persistantes de la thyroïde chez les enfants obèses pourraient se transformer en maladie chronique de la thyroïde lors de l'âge adulte.

De précédentes études ont montré que les troubles avec la thyroïde peuvent entraîner l'obésité, mais la nouvelle étude italienne suggère que, dans certains cas, l'obésité peut provoquer le dysfonctionnement de la thyroïde.