Santé

Quand parle-t-on d'hypertension artérielle ?

Question/RéponseClassé sous :Corps humain , hypertension artérielle , pression artérielle
L'hypertension artérielle est caractérisée par une pression artérielle supérieure à 140-90 mmHg. © Steven Fruitsmaak / Licence Creative Commons

La pression artérielle varie en fonction des activités de la vie quotidienne. Elle est étonnamment variable, parfois d'une minute à l'autre : elle s'élève lors d'un effort, d'une activité physique ou intellectuelle, d'un sport, d'un rapport sexuel ou sous l'effet d'une émotion. A contrario, elle baisse pendant le repos et plus encore durant le sommeil. Ces variations physiologiques ne sont pas synonymes de risque augmenté ou d'état pathologiqueune élévation transitoire de la pression artérielle ne correspond pas à une hypertension artérielle. On ne retient le diagnostic d'hypertension artérielle que si l'élévation est permanente.

La pression artérielle normale est inférieure à 140-90 mmHg lorsqu'elle est mesurée au cabinet médical ; inférieure à 135-85 mmHg lorsqu'elle est mesurée à domicile avec un appareil d'automesure. Au-dessus de ces valeurs, on parle d'hypertension artérielle. L'hypertension artérielle peut être due soit à l'élévation de la pression artérielle systolique seule, soit à l'élévation de la pression artérielle diastolique seule, soit à l'élévation des deux. Le risque de complications cardiovasculaires existe dans les trois cas.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question Santé de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez (plus ou moins secrètement).

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Créée en 2006, l’association « Pôle du cœur » a pour objet de :
- promouvoir le Pôle Cardiovasculaire de l’Hôpital Européen Georges Pompidou, dans ses actions de soins, de recherche médicale, d’enseignement et de prévention ;
- participer à l’information du grand public dans le domaine cardiovasculaire ;
- favoriser les échanges internationaux du Pôle Cardiovasculaire.