Dans le monde, 1,13 milliard de personnes soufrent d’hypertension artérielle, soit une homme sur quatre et une femme sur cinq, selon l'OMSOMS. Les inhibiteurs de l'ECA (enzymeenzyme de conversion de l'angiotensineangiotensine) sont le traitement le plus prescrit contre cette maladie. Ces derniers bloquent les effets d'une hormonehormone produite par les reinsreins et qui entraîne un relâchement des vaisseaux sanguins. Mais ils provoquent aussi de nombreux effets secondaires (toux sèche, maux de tête, altération du gout, troubles digestifs ou problèmes rénaux).

Or, ces fameux peptidespeptides inhibiteurs d’ECA se trouvent à l'état naturel dans de nombreux aliments, comme le lait, les œufs, le poissonpoisson ou les plantes, desquels ces effets secondaires sont absents. Mais leur extraction et leur purification est longue et coûteuse. Une équipe de chercheurs chinois a donc imaginé de produire des peptides inhibiteurs d'ECA dans du riz en insérant dans son génomegénome neuf peptides couplés à un gènegène codant pour un autre peptide avec un effet vaso-dilatateur. Ils ont ensuite directement administré les protéinesprotéines produites à des rats hypertendus pendant cinq semaines et constaté une réduction significative de leur pression artériellepression artérielle, sans aucun effet secondaire.

« Rapporté à un humain de 68 kgkg, il faudrait manger à peine une demi-cuillère à soupe de ce riz quotidiennement pour prévenir et traiter l'hypertension », assurent les auteurs de l'étude parue dans le Journal of Agricultural and Food Chemistry. Le riz étant une céréalecéréale peu chère, facile à cultiver et à stocker, il permettrait de fournir un traitement au plus grand nombre, font-ils valoir.

De nombreuses recherches visent à mettre au point des aliments transgéniques bons pour la santé. Outre le riz doré enrichi en vitamine A et désormais autorisé aux Philippines, du manioc enrichi en ferfer, des pommes de terrepommes de terre protéinées ou du riz à haute teneur en zinczinc ont par exemple été mis au point, ainsi que des « bananes vaccinsvaccins » contre l'hépatite Bhépatite B ou le choléracholéra.