Santé

Un bain de soleil contre l’hypertension ?

ActualitéClassé sous :médecine , hypertension , maladie cardiovasculaire

Il faut parfois peu de choses pour améliorer sa santé. Selon une étude récente, s'exposer au soleil permettrait de réduire les risques d'hypertension, et par conséquent de diminuer la menace d'une maladie cardiovasculaire. Attention cependant aux expositions trop intenses qui peuvent avoir des conséquences néfastes sur la santé.

Les rayons ultraviolets du soleil sont la première cause de cancer de la peau. Mais ils apportent aussi des bénéfices pour la santé et protégeraient contre l’hypertension. © georgeparrilla, Flickr, cc by 2.0

Le soleil est à la fois notre meilleur ami et notre pire ennemi. Ingrédient indispensable à l'apparition de la vie sur Terre, il peut également se révéler très dangereux pour la santé. De nombreuses études ont en effet montré qu'une exposition solaire trop importante pouvait conduire à divers troubles comme des brûlures, des lésions cutanées, des cancers et une accélération du vieillissement cellulaire.

Si l'on connaît bien les méfaits du soleil, on entend peu parler de ses bienfaits. Ils sont pourtant bien réels. Les rayons du soleil favorisent par exemple l'apport en vitamine D dans le corps ce qui serait bénéfique à la calcification des os. L'astre solaire jouerait également sur le moral : il nous rendrait de meilleure humeur et plus altruiste. Dans les pays nordiques, la luminothérapie, qui consiste à s'exposer à une lumière imitant celle du soleil, est d'ailleurs souvent utilisée pour améliorer l'état des personnes souffrant de dépression saisonnière.

Le tensiomètre est l’instrument utilisé par les médecins pour calculer la tension artérielle (ou pression artérielle). Cette dernière doit normalement être mesurée en position assise ou allongée après 5 à 10 minutes de repos. Les tensions s'expriment en centimètre ou en millimètre de mercure (Hg). Les médecins considèrent qu’il y a une hypertension artérielle pour des valeurs de pression artérielle systolique supérieures à 140 mmHg ou de pression artérielle diastolique supérieures à 90 mmHg. © jasleen_kaur, Flickr, cc by sa 2.0

Des chercheurs de l'université de Southampton (Royaume-Uni) viennent de découvrir une autre vertu du soleil. Leur étude, publiée dans la revue Journal of Investigative Dermatology, suggère qu'il peut réduire les risques d'hypertension artérielle, qui comme son nom l'indique est une pathologie cardiovasculaire définie par une pression artérielle (ou tension artérielle) trop élevée. À terme, l'hypertension abîme les artères et essouffle le cœur. Elle peut donc conduire à de nombreux troubles cardiovasculaires tels qu'un infarctus ou un accident vasculaire cérébral (AVC).

Ni trop peu ni trop de soleil !

Pour étudier l'effet du soleil sur les vaisseaux sanguins, les auteurs ont recruté 24 volontaires qu'ils ont exposés pendant 30 minutes à des rayonnements ultraviolets de type A (UVA), qui représentent près de 95 % des UV qui atteignent la surface de la Terre. Ils ont également calculé la tension artérielle des candidats avant et après l'exposition aux UVA et ont observé une baisse de cette mesure. En revanche, la diminution ne s'est pas produite lorsque les sujets ont été soumis à la chaleur de la lampe sans recevoir d'UVA.

Comment le soleil agit-il sur la tension artérielle ? Selon les chercheurs, cette propriété serait liée au monoxyde d'azote (NO), un composé chimique connu pour faire baisser la pression artérielle en dilatant les vaisseaux. En analysant la peau des participants, les scientifiques ont montré que la couche superficielle de l'épiderme contenait des quantités importantes de NO. Ils pensent donc que l'exposition aux UVA active les molécules de NO situées au niveau de la peau qui se dirigent alors vers la circulation sanguine. Une fois dans les vaisseaux, elles exerceraient leur effet vasodilatateur et réduiraient la tension artérielle.

Ces résultats relancent le débat sur les bienfaits et les méfaits du soleil sur la santé. « Une exposition trop importante est néfaste, rappellent les auteurs. Cependant, ne pas recevoir assez de soleil est également mauvais et pourrait augmenter le risque de problèmes cardiovasculaires. » Pour résumer, il est donc important de voir le soleil, mais avec modération ! De nombreuses études sont cependant nécessaires pour mieux comprendre comment les UVA agissent sur les molécules de NO et évaluer la balance bénéfice-risque du soleil.

Cela vous intéressera aussi