Santé

Hypertension : nécessité de prévenir très tôt le risque

ActualitéClassé sous :vie , hypertension , hypertensif

Les personnes en situation de "pré-hypertension" encourent un risque important d'infarctus du myocarde et de cardiopathie, selon une étude publiée dans la revue Stroke, de l'Association Américaine du Cœur.

"L'élimination de la pré-hypertension pourrait permettre de prévenir 47% de tous les infarctus du myocarde," a déclaré Adnan I. Qureshi, de l'Université de médecine et de chirurgie dentaire du New Jersey (Newark, Etats-Unis).

La tension artérielle normale est inférieure à 120/80 millimètres de mercure (mm Hg). La pré-hypertension correspond à une pression sanguine systolique située entre 120 et 139 et/ou une pression diastolique située entre 80 et 89 mm Hg. La pression systolique est la force dans les artères lorsque le cœur bat et la pression diastolique la force lorsque le cœur est au repos. L'hypertension correspond à une pression sanguine de 140/90 mm Hg ou plus.

"Il existe une zone grise qui ne correspond pas à une situation d'hypertension et pour laquelle il n'est pas pour autant possible de qualifier la tension artérielle de normale," indique Qureshi. 59 millions de personnes aux Etats-Unis souffriraient de pré-hypertension, terme adopté aux Etats-Unis, pour qualifier cette zone grise.

Selon l'étude, une personne en situation de pré-hypertension encourt, par rapport à une personne normotendue, un risque plus de trois fois supérieur d'infarctus du myocarde et 1,7 fois supérieur de cardiopathie. Les chercheurs n'ont par contre pas décelé un risque significatif d'accident vasculaire cérébral parmi les personnes en situation de pré-hypertension.

Les recommandations classiques, s'agissant des individus en situation de pré-hypertension, consistent en la modification du style de vie à travers le contrôle du poids, l'activité physique régulière et l'amélioration du régime alimentaire. Les résultats de l'étude suggèrent qu'il y aurait nécessité d'administrer aux individus en situation de pré-hypertension, un traitement plus agressif.

Cela vous intéressera aussi