S'offrir régulièrement des séances d’UV dans des centres de bronzage ? Mauvaise idée ! Cette fois, c’est prouvé : le risque de développer un mélanome, la forme la plus sévère du cancer de la peau, est aggravé par l’utilisation de bancs solaires.

Cela vous intéressera aussi

A partir d'une étude portant sur 2.268 utilisateurs de bancs de bronzage à ultravioletsultraviolets, l'équipe du professeur Ann Lazovich, épidémiologiste à l'Université du Minnesota (Etats-Unis), a démontré que le risque de mélanomemélanome était trois fois plus important chez les utilisateurs de bancs solaires émettant des UVB.

Avec des appareils à UVA, le risque devient même et 4,4 fois plus élevé ! Aucun type d'appareil de bronzage donc, ne serait dénué de risque.

De plus, si le sexe, l'âge et le type d'appareil n'influent pas sur le risque de cancercancer de la peau, la fréquencefréquence de cette pratique est en revanche un facteur important. Ceux qui s'adonnent au bronzage en institut pendant 10 ans et plus, 50 heures et plus ou à raison de plus de 100 sessions prennent davantage de risque que les autres.