Du bruit dans vos canalisations, c'est peut-être un débit d'eau mal réglé ? © Caleffi

Maison

Pression de l'eau : comment l'augmenter ou la réduire ?

Question/RéponseClassé sous :plomberie , Bricolage , pression de l'eau

Le réseau public délivre l'eau potable à une pression moyenne d'environ 3 bars. Au-delà de 5 bars, l'installation d'un réducteur de pression est nécessaire pour protéger l'installation domestique. En dessous de 3 bars, un surpresseur peut être utilisé pour booster la pression.

Trop forte, la pression de l'eau génère du bruit dans les canalisations, des éclaboussures en ouvrant les robinets, l'usure prématurée de l'installation sanitaire et des appareils électroménagers. Une pression trop basse est pénalisante du point de vue du confort (douche faiblarde...) et de l'efficacité (arrosage anémique...). Cette insuffisance peut provenir d'une situation défavorable de l'habitation, par rapport au château d'eau, ou d'obstacles sur le réseau de distribution : coudes, vannes, rugosité des tuyauteries, etc.

Quel qu’il soit, le problème se règle au départ de l’installation

Le réducteur de pression et le surpresseur s'installent l'un et l'autre en tête de l’installation domestique. Le réducteur se monte sur la conduite d'alimentation principale, en sortie du compteur d'eau ou à la suite du clapet anti-pollution si celui-ci est déjà installé. Généralement préconfiguré à 3 bars, cet appareil autonome propose une plage de réglage de 1,5 à 5,5 ou 6 bars. Le montage s'effectue au moyen de raccords réversibles adaptés au type de canalisation (cuivre, PER, multicouche). La présence d'un manomètre, fourni d'origine ou optionnel, permet le contrôle de visu de la pression.

Coupe d’un réducteur de pression : 1. Corps monobloc - 2. Siège - 3. Clapet - 4. Étrier - 5. Membrane - 6. Ressort de tarage - 7. Vis de réglage. Le réglage de la pression s’opère en comprimant plus ou moins le ressort. © Watts Industries

Le surpresseur est une pompe de surface combinée avec un réservoir à vessie régulateur de débit et de pression. Il se monte également en aval du compteur d'eau. La pompe comporte un orifice d'aspiration, où se raccorde le réseau de ville, et un autre de refoulement, d'où part la conduite d'eau principale de l'installation domestique.

Un flexible relie le réservoir à la buse de refoulement, pourvue à cet effet d'un by-pass hydraulique. Les canalisations d'arrivée et de refoulement comportent chacune une vanne d'arrêt. La seconde est précédée d'un clapet anti-retour, qui évite le renvoi accidentel de l'eau domestique vers la pompe ou le réseau.

L'équipement s'installe sur un support stable. L'emplacement doit être suffisamment dégagé pour la maintenance (voir notice). S'il est exposé au gel, on doit prévoir un calfeutrage en hiver. Le fabricant précise les dimensions de tuyauteries à respecter (longueur d'aspiration, hauteur de refoulement). L'alimentation électrique se fait en 230 V/50 Hz, sur une ligne normalisée 2 P + T. La vessie du réservoir doit être gonflée à une certaine pression, nécessaire au bon fonctionnement du surpresseur. Il est recommandé de la vérifier au moins tous les 6 mois pour éviter une dégradation précoce.

Principe du surpresseur : 1. Pompe de surface - 2. Réservoir à vessie - 3. Flexible - 4. Vanne d’aspiration - 5. By-pass - 6. Clapet anti-retour - 7. Vanne de refoulement. Le réservoir contient un volume d’eau « utile » qui peut être soutiré sans que la pompe ne redémarre à chaque fois. En limitant la fréquence de démarrages, il optimise la durée de vie de la pompe et favorise les économies d’électricité. © D’après doc Salmson

À retenir

Le surpresseur peut également pomper l'eau d'une mare ou d'un puits privatif, via une crépine fixée au bout d'un tuyau d'aspiration.

Pensez à purifier votre eau au quotidien grâce aux adoucisseurs d'eau ! Si vous souhaitez obtenir plus de renseignements sur les adoucisseurs d'eau, vous pouvez faire une demande d'information 100 % GRATUITE auprès de professionnels sérieux comme celui que nous vous conseillons ci-dessous.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi