Comment réduire le mal des transports en entraînant son cerveau

Classé sous :mal des transports , cinétose , mal de coeur

Une personne sur trois est sujette au mal des transports (cinétose). Ce phénomène, dû au déséquilibre entre la perception visuelle et l'oreille interne, survient en bateau, en voiture, mais aussi avec les casques de réalité virtuelle. Le mal des transports risque également de poser un problème à l'essor de la voiture autonome dès lors qu'il empêche de lire, de regarder un film ou de mener toute autre activité durant le trajet.

Exemple de test pour réduire le mal des transports, qui consiste à identifier quelle boîte est correctement tournée par rapport aux autres. © WMG, University of Warwick

Cet enjeu crucial a poussé Joseph Smyth et ses collègues de l'université de Warwick à trouver une méthode pour réduire le mal des transports. L'équipe a ainsi découvert qu'il est possible « d'entraîner » son cerveau pour réduire de 50 % les symptômes de mal de cœur, aussi bien dans un simulateur que sur la route. Les participants à l'étude, publiée dans Applied Ergonomics, ont ainsi effectué de petits exercices avec crayon et papier de visualisation géométrique pendant 15 minutes par jour durant deux semaines. Les exercices consistaient par exemple à identifier parmi des modèles de « boîtes » en 3D laquelle est correctement tournée, ou encore des tâches de pliage de papier et de compréhension de modèles spatiaux. Après cette période de formation, les participants ont constaté une diminution de 51 % de leurs symptômes de mal des transports (nausées, inconfort, sueurs froides...) dans le simulateur de conduite et de 58 % dans l'essai sur route.

Les chercheurs imaginent que les futurs passagers pourront effectuer quelques casse-têtes cérébraux sur leur tablette avant de monter en voiture. « Il est également très probable que cette méthode puisse être utilisée dans d'autres domaines, comme le mal de mer pour le personnel de la marine ou les passagers de croisière », juge Joseph Smyth.

Des petits exercices cérébraux réduisent de 50 % les symptômes du mal des transports dans un simulateur et sur route. © WMG, University of Warwick
Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] 5 mythes sur le cerveau humain  À l'occasion de la Semaine du Cerveau, qui se tient du 16 au 22 mars 2020, voici 5 mythes sur le cerveau humain qui ont la vie dure. Sont-ils vrais ou faux ? Réponse en vidéo !