Installer le circuit d'eau domestique requiert de respecter des normes. © Geberit

Maison

Quels diamètres de tuyaux installer pour l’eau domestique ?

Question/RéponseClassé sous :plomberie , chauffage , Maison

Appartement ou maison individuelle, une installation domestique démarre en aval du compteur d'eau et se repartit de manière à desservir chaque poste de puisage. L'évacuation est assurée par un réseau indépendant du premier.

Le réseau public achemine l'eau potable (froide) jusqu'au compteur situé, selon le cas, à l'intérieur ou à l'extérieur de l'habitation. L'installation privative démarre par la mise en place d'une conduite d'alimentation principale. Raccordée au clapet anti-retour monté à la suite du compteur, son diamètre dépend de la pression de service. En maison individuelle, il est de 25 millimètres pour une pression normale de trois bars. Un diamètre de 32 ou 40 millimètres s'impose si la pression est de deux bars ou moins. À l'inverse, si la pression dépasse cinq bars, la pose d'un réducteur est nécessaire.

Des diamètres normalisés pour les circuits secondaires

Les règles d'installation en plomberie sanitaire sont spécifiées dans les normes NF DTU 60.1 et 60.11. Celles-ci définissent, pour l’eau froide et l'eau chaude, des diamètres minimaux en fonction des différents postes à desservir.

Le diamètre des tuyauteries varie en fonction des appareils sanitaires à raccorder. © MB

Les tuyauteries ne se désignent plus par leurs diamètres intérieur et extérieur en millimètres. Désormais, on ne retient que le diamètre intérieur, complété de l'épaisseur de la paroi. Ces valeurs nominales varient selon le débit demandé par chaque point d'utilisation. Elles sont toujours inférieures au diamètre de l'alimentation principale.

Des évacuations adaptées aux besoins

L'évacuation des eaux usées est assurée par des tubes PVC de différents diamètres, calculés en fonction de la quantité d'eau à rejeter. Suivant leur longueur (inférieure ou supérieure à deux mètres), ces canalisations doivent respecter une pente d'écoulement de 1 à 3 cm/m. Elles aboutissent à deux colonnes distinctes (habitat ancien, surtout) ou à une seule (système plus courant actuellement) avant d'être dirigées vers le tout-à-l'égout ou un système d'assainissement individuel. 

Le saviez-vous ?

Pour éviter les mauvaises odeurs, les gargouillis..., les colonnes de chute doivent être prolongées dans le haut et coiffées d'un clapet équilibreur de pression (débouché dans les combles) ou d'une sortie à l'air libre (débouché en toiture).

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi