En fonction des possibilités du broyeur, la distance d’évacuation peut varier de 20 à 100 mètres en parcours horizontal et de 3 à 7 mètres en refoulement vertical. Dans le premier cas, la canalisation doit suivre une pente minimale descendante d'un centimètre par mètre.

Maison

Comment installer un WC broyeur ?

Question/RéponseClassé sous :plomberie , Bricolage , wc broyeur
 

Le WC broyeur apporte une solution partout où l'implantation d'un WC classique est impossible ou s'avère trop compliquée à installer. Le seul impératif est de prévoir, à proximité de son emplacement, une arrivée d'eau froide et une source d'alimentation électrique.

On distingue trois principaux types de broyeurs pour WC :

  • extérieur à monter en sortie de cuvette ;
  • compact, incorporé à la cuvette ;
  • intégrable à un bâti technique ou encastrable dans un coffrage.

Quel que soit le modèle, l'installation de plomberie doit respecter les règles définies dans la norme NF EN 12056-1 « Réseaux d'évacuation gravitaire à l'intérieur des bâtiments ».

Les points à prendre en compte

La pose d'un WC broyeur est soumise à autorisation auprès des services départementaux et doit se conformer au Règlement sanitaire départemental (RSD). Elle n'est permise que dans l'habitat ancien et les lieux où l'implantation d'un WC conventionnel est techniquement impossible ou difficilement réalisable. Elle est interdite dans les habitats neufs.

En copropriété, il faut demander l'accord auprès du syndicat des copropriétaires et doit être votée en assemblée générale. Toutes les précautions doivent être prises pour ne pas gêner les voisins, notamment : l'isolation phonique de l'appareil, la fuite des mauvaises odeurs et le reflux des eaux vannes dans les appareils sanitaires branchés sur le réseau.

L'évacuation se réalise avec du tube PVC. La distance maximale de refoulement dépend de la puissance de pompe du broyeur et du diamètre d'évacuation (de 20 à 40 millimètres, selon le modèle).

Le montage en bref

  • Le broyeur se fixe au sol par vissage de pattes métalliques ou à travers son embase pré-percée en usine.
  • Il comporte sur le dessus, le côté ou l'arrière, un orifice de sortie équipé d'un clapet antiretour orientable. On y emboîte un coude muni d'un manchon étagé suivant différents diamètres de raccordement.
  • Une fois le tube d'évacuation enfilé sur le manchon, la liaison est renforcée par un collier de serrage.
Certains broyeurs comme celui-ci comprennent plusieurs entrées destinées aux évacuations d’autres appareils sanitaires : lavabo ou douche, en particulier. Un clapet anti-retour est à prévoir sur chaque canalisation. 1 : Évacuation lavabo. 2 : Évacuation douche. 3 : Évacuation des effluents. 4 : Arrivée d’eau froide. 5 : Branchement électrique. © Watermatic
  • Fixé par des colliers muraux tous les 50 à 80 centimètres, le tube d'évacuation se raccorde à la colonne de chute via une selle de branchement ou autre dispositif adapté.
  • L'arrivée d'eau peut se réaliser avec différents types de tubes : cuivre rigide de Ø 12 x 1 - PER 12 x 1,1 - multicouche  14 x 2... Elle doit être équipée d'un robinet d'arrêt.
  • Le branchement électrique se fait dans une prise de courant 2 P + T (10-16 A) dédiée exclusivement à cet usage. Elle doit rester accessible en cas d'intervention sur le broyeur.

À retenir

Pensez à couper l'eau avant d'intervenir sur votre circuit d'eau froide. Ne branchez le cordon électrique du broyeur qu'après avoir raccordé l'arrivée d'eau au mécanisme de chasse. En ce qui concerne l'évacuation, il est recommandé de limiter les coudes au strict nécessaire. Faites en sorte qu'ils aient le plus grand rayon possible, afin d'optimiser l'écoulement des effluents.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi