Les toilettes connectées peuvent être attaquées par des hackers. © Panatda Saengow, Shutterstock

Maison

Insolite : les toilettes, nouvelle cible pour les hackers

ActualitéClassé sous :Bâtiment , plomberie , toilettes

-

L'éditeur de solutions de sécurité Trustwave SpiderLabs a détecté une faille dans un modèle de « sanitaire connecté », censé être contrôlé par un smartphone Android. La domotique appliquée aux toilettes ne semble pas encore au point, et les hackers pourraient jouer plus d'un tour aux usagers.

Selon son fabricant Lixil, le siège de toilettes intelligentes Satis offre non seulement une considérable économie d'eau, mais aussi une longue liste de fonctionnalités relaxantes destinées à satisfaire tous les sens. Mais voilà, Satis a un point faible : il peut être piraté. De quoi occasionner de mauvaises surprises aux usagers.

L'invention s'est rapidement imposée dans les hôtels et restaurants de luxe japonais. Le siège de sanitaires Satis est si perfectionné qu'il est associé à une application Android. Cette dernière permet de lever la lunette à distance, d'activer le bidet, de tirer la chasse ou de jouer des playlists de musique.

Grâce à un smartphone, l’usager peut contrôler plusieurs fonctions des sanitaires Satis : chasse d’eau, lever de la lunette, etc. © Lixil, YouTube

Des toilettes connectées attaquées par des hackers

Le code Pin donnant accès à ces fonctionnalités est par défaut le 0000, ce qui signifie que les toilettes high-tech peuvent être commandées par tous les téléphones Android sur lesquels l'application est installée. Trustwave SpiderLabs, qui a découvert la faille, souligne que « toute personne utilisant l'application My Satis peut contrôler l'ensemble des sanitaires Satis ».

Les modèles de « sanitaires connectés », dont les fonctionnalités peuvent être commandées depuis une application smartphone Android, ont un certain succès au Japon. © Laxil, Android

Une personne mal intentionnée peut donc s'amuser à déclencher la chasse en continu, ce qui aurait pour effet d'augmenter la consommation en eau du propriétaire. Sans parler des désagréments qu'elle pourrait causer aux usagers.

Lixil ne s'est pas encore exprimé sur le sujet, mais l'incident soulève plusieurs questions, notamment celle de la nécessité de numériser le moindre aspect de la vie quotidienne. La question de l'hygiène se pose elle aussi, évidemment. On ne compte plus les études mettant en avant les risques sanitaires associés à l'utilisation du smartphone aux toilettes.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités chaque jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi