Des centaines de paramètres peuvent faire l’objet d’un bilan sanguin. © angellodeco, Fotolia

Santé

Analyse de sang : à quoi servent les différents examens ?

Question/RéponseClassé sous :dépistage , prise de sang , globule rouge

Glycémie, NFS, créatinine, ionogramme... Que nous apprennent ces différentes mesures et comment les décrypter ?

Une analyse de sang est prescrite par le médecin dans le cadre d'un contrôle de routine normal, de la surveillance d'une maladie chronique ou d'un traitement, ou encore pour rechercher la cause d'un symptôme ou d'une maladie. Des centaines de mesures peuvent être réalisées selon les besoins. Voici les principales :

Numération de formule sanguine (NFS) ou hémogramme

C'est l'examen le plus demandé par les médecins : il sert à évaluer l'état général et à détecter une éventuelle infection. On mesure généralement :

Bilan lipidique

Cet examen sert à évaluer le risque de développer une athérosclérose à l'origine des maladies cardiovasculaires. Les mesures principales sont :

  • Le taux de cholestérol total. Sa valeur est généralement inférieure à 2g/L (5,2 mmol/L), mais c'est surtout la répartition qui importe.
  • Le LDL-cholestérol, qui peut se déposer sur les parois des artères et le HDL-cholestérol, qui favorise l'élimination du LDL. On considère qu'un taux de HDL supérieur à 0,4 g/l (1,0 mmol/l) est optimal.
  • Les triglycérides, mesurés à jeun, servent de réserve lipidique. Un taux trop élevé augmente les risques de maladies cardiovasculaires ou de pancréatite. Chez les diabétiques, ils augmentent fortement lorsque la glycémie n'est plus contrôlée.

Glycémie

Pratiquée à jeun, la glycémie est l'examen de référence pour diagnostiquer un diabète. Un taux de sucre dans le sang compris entre 3,9 et 5,5 mmol/L est considéré comme normal, au-delà de 7 mmol/L, il indique un diabète.

Pour un bilan inflammatoire, on mesure généralement deux paramètres :

  • La protéine C-réactive (CRP), fabriquée par le foie, qui augmente rapidement en cas d'infection ou d'inflammation.
  • La vitesse de sédimentation correspond à la quantité de sang coagulé dans un tube au bout d'une ou deux heures. Elle permet de surveiller l'évolution de l'infection.

Bilan hépatique

Il permet de détecter un éventuel dysfonctionnement du foie. On mesure généralement les paramètres suivants :

  • Les transaminases (Alat, Asat, GGT, PAL) sont des enzymes du foie et du coeur. Elles indiquent une maladie hépatique, une cirrhose alcoolique, une affection musculaire ou cardiaque.
  • La bilirubine est un pigment jaune produit par la dégradation de l'hémoglobine des globules rouges. En cas de dysfonctionnement hépatique, elle s'accumule dans le sang et provoque un ictère (jaunisse).
  • L'albumine, fabriquée par le foie, représente 60 % des protéines présentes dans le sang. Un taux élevé peut indiquer une déshydratation, et un taux trop bas, une insuffisance hépatique ou une dénutrition.

Bilan rénal

Afin d'évaluer le fonctionnement des reins, on recherche généralement :

  • La créatinine sanguine : l'accumulation dans le sang de ce déchet organique signifie que les reins n'effectuent pas correctement leur travail de « nettoyage ». Sa quantité globale dépend toutefois de la masse musculaire. Elle est donc naturellement plus concentrée chez l'homme que chez la femme.
  • La clairance de la créatinine, plus précise, accompagne généralement la mesure globale de créatinine.
  • Le débit de filtration glomérulaire (DFG) correspond à la capacité de filtration des reins en 24 heures.
  • l'urée.

D'autres mesures peuvent être prescrites pour affiner le diagnostic (potassium, albumine, acétone...).

Ionogramme sanguin

L'ionogramme sanguin dose les principaux constituants ioniques du sang (ou électrolytes).

  • sodium,
  • potassium,
  • calcium,
  • chlore,
  • magnésium,
  • bicarbonates,
  • fer.

Leur dosage permet de détecter une éventuelle carence ou maladie. Un déficit en ferritine indique par exemple une anémie. Un manque de potassium s'observe lors des diarrhées et vomissements tandis qu'un excès, par exemple en cas d'intoxication, est très dangereux et peut conduire à un arrêt cardiaque. Une hypercalcémie signale parfois une ostéoporose ou un excès de vitamine D.

Bilan thyroïdien

Les troubles de la thyroïde sont relativement fréquents et les symptômes peu spécifiques, ce qui conduit souvent les médecins à prescrire cet examen. Le dosage de la thyrotropine (TSH), l'hormone produite par l'hypophyse, permet de détecter une hyperthyroïdie ou hypothyroïdie. La valeur de référence est comprise entre 0,3 et 6 mUI/l. Pour affiner les résultats, on mesure aussi les hormones T3 et T4.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question Santé de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez (plus ou moins secrètement).

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi