Santé

Sang artificiel : comment le créer et est-il une solution d'avenir ?

Question/RéponseClassé sous :Corps humain , sang artificiel , sang
Le sang artificiel n'est pas encore totalement au point, mais la recherche permet d'avancer. © Ethan Hein, Flickr, CC by-nc 2.0

Le sang artificiel pourrait pallier le manque de sang provenant des donneurs et éviter des risques de contaminations. Mais le sang est un liquide complexe, composé d'une diversité d'éléments. Il est encore impossible de recréer le sang dans sa globalité, mais il est en revanche possible d'imiter le rôle des globules rouges.

sang artificiel : le fonctionnement des globules rouges recréé

Ceux-ci ont un rôle de transporteur d'oxygène, afin de faire respirer tous les tissus de l'organisme. Des molécules ont été mises au point : les perfluorocarbures. Celles-ci ont également la caractéristique de fixer l'oxygène et le dioxyde de carbone, à l'image de l'hémoglobine. Elles sont éliminées rapidement par l'organisme et présentent donc une utilité provisoire.

Les études sur les cellules de sang

D'autres pistes se tournent vers la fabrication des cellules contenues dans le sang : les globules rouges, mais aussi les globules blancs et les plaquettes. Grâce aux avancées des connaissances dans le domaine des cellules souches, il sera peut-être un jour possible de créer chaque type cellulaire à partir de cellules pluripotentes.

Les avantages du sang artificiel

Le sang artificiel présente plusieurs avantages par rapport au sang humain. Comme les substituts sanguins appartiennent au groupe sanguin universel O négatif, ils peuvent être donnés aux patients quel que soit leur groupe sanguin. Les patients auxquels on administre du sang artificiel ne subiront pas de réactions immunologiques, mais ils seraient confrontés à de graves problèmes de santé s'ils recevaient du sang donné incompatible.

Lorsque des substituts sanguins sont fabriqués, ils peuvent être stérilisés pour détruire les bactéries et les virus. Cela élimine le risque de maladies infectieuses lors d'une transfusion sanguine - un problème majeur dans de nombreuses régions d'Afrique subsaharienne par exemple. Avec une durée de conservation plus longue que celle du sang humain, certains substituts sanguins peuvent être conservés pendant un à trois ans sans réfrigération.

Le sang artificiel peut être conservé en toute sécurité en dehors des hôpitaux, puis être rapidement administré aux patients dans les situations d'urgence. 

Cela vous intéressera aussi
Abonnez-vous à la lettre d'information La question Santé de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez (plus ou moins secrètement). Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !