Le don de sang peut sauver des vies. © belyjmishka, Fotolia

Santé

Transfusion

DéfinitionClassé sous :médecine , injection , système circulatoire

Une transfusion correspond à l'injection dans le système circulatoire d'un patient de sang, de l'un de ses constituants ou d'une solution physiologique. Dans le cas des transfusions sanguines, le sang ou l'un de ses constituants (plaquettes, plasma, globules rouges, etc.) peuvent avoir été prélevés sur un donneur compatible ou sur le patient.

La première transfusion sanguine a été réalisée par Jean-Baptiste Denis au 17e siècle avec du sang de mouton. Les premières transfusions occasionnent des accidents, conduisant à des décès. Il faudra attendre le début du 20e siècle pour que Karl Landsteiner décrive le système des groupes sanguins ABO, découverte pour laquelle il a obtenu le prix Nobel de médecine en 1930.

Transfusion et groupes sanguins

Les globules rouges portent à leur surface des antigènes qui déterminent le groupe sanguin de l'individu. Ce caractère est héréditaire. Il existe des dizaines de systèmes de groupes sanguins dont les plus connus sont :

  • le système ABO : les personnes qui sont de groupe A possèdent des antigènes A, les personnes de groupe B des antigènes B, les AB ont le deux et les O aucun. Une personne du groupe A ne peut pas recevoir du sang d'un donneur B ou AB car elle a des anticorps contre l'antigène B. D'après l'institut national de transfusion sanguine, le groupe A est le plus fréquent dans la population française, devant le groupe O,
  • le système Rh ou Rhésus : il est lié à la présence ou l'absence de l'antigène D, selon que l'on est Rh+ ou Rh-.

Les personnes de groupe O- sont des donneurs universels : ils peuvent donner leur sang à tous les groupes.

Transfusion et transmission de maladies

Les virus (hépatite, VIH...), les bactéries, les parasites, les prions peuvent être transmis lors d'une transfusion sanguine. Pour éviter ce problème, plusieurs mesures préventives sont mises en place, comme :

  • exclusion des donneurs montrant des signes d'infections,
  • désinfection de la peau avant prélèvement,
  • les premiers millilitres de sang prélevés sont mis de côté et analysés pour faire une recherche d'agents pathogènes ; ils ne seront pas réinjectés,
  • réduction du nombre de globules blancs, susceptibles de transporter des agents infectieux,
  • inactivation des pathogènes par des procédés physico-chimiques.
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi

Un drone médical pour transporter des échantillons sanguins  On a déjà vu des drones capables de livrer du matériel médical ou des médicaments, mais qu’en est-il d’échantillons sanguins ? Selon une étude des universités John Hopkins (États-Unis) et Makerere (Ouganda), cela serait envisageable. Voici le déroulement d’un vol en vidéo.