Avec le retour des beaux jours, novices et amateurs pourront lever les yeux au ciel pour profiter de la voûte céleste. À cette fin, de nombreuses applications dédiées à l'astronomie fleurissent sur les smartphones iOS et Android. Futura vous propose un tour d'horizon des meilleures apps utilisables pour découvrir l'espace et maîtriser l'observation du cosmos. 

Si les astronomesastronomes vantent la beauté de la voûte étoilée en hiverhiver, l'arrivée de l'été est l'occasion pour les curieux d'observer le ballet de constellationsconstellations et de planètes (telles que JupiterJupiter et SaturneSaturne) tout en bénéficiant de températures clémentes. L'astronomie se veut plus accessible, les nouvelles technologies permettant une véritable démocratisation de l'astronomie pour professionnels et néophytes. Tant du côté d'AppleApple que de celui d'AndroidAndroid, des dizaines d'applicationsapplications gratuites ou payantes se veulent de véritables guides du ciel nocturnenocturne. De l'observation de la Station spatiale internationaleStation spatiale internationale (ISS) à celle de subtils phénomènes transitoires, petit tour d'horizon d'une poignée d'applications bien utiles pour les astronomes de tout bord.

L'incontournable : Star Walk 2

Avec une note de 4,6 sur 5 basée sur les avis de 22.000 utilisateurs, Star Walk 2 est un véritable petit guide de poche utile en toutes circonstances. L'application est simple et intuitive, bien que dense en informations. Grâce à la géolocalisation et la fonction gyroscopique d'un téléphone portable, il est ainsi possible d'identifier facilement les structures étoilées visibles dans le ciel nocturne en orientant simplement son smartphone vers une constellation. L'application suit en direct le transittransit des planètes, nébuleuses, galaxiesgalaxies et astresastres de notre Voie lactée. Un petit onglet fournit un flux d'informations quotidien sur les évènements astronomiques observables depuis la Terre (pluies de météores, passage de comètescomètes, conjonctionconjonction de planètes...). Star Walk 2 est disponible sur iPhoneiPhone et téléphones Android, en version gratuite ou payante. 

Star Walk 2 permet de localiser à l'œil nu de nombreux objets astronomiques grâce au système gyroscopique des téléphones. © Star Walk 2
Star Walk 2 permet de localiser à l'œil nu de nombreux objets astronomiques grâce au système gyroscopique des téléphones. © Star Walk 2

SkyLive, le météorologue nocturne 

Avant de sortir son télescopetélescope, mieux vaut connaître les conditions d'observation pour la nuit à venir. Pour cela, l'application SkyLive peut rapidement s'avérer utile. L'interface, simple et ergonomique, affiche un pourcentage correspondant à la qualité de la nuit à venir. La version payante, à moins d'un euro (99 centimes) sur l'App StoreStore, détaille le taux d'humidité dans l'airair (hygrométriehygrométrie), la vitessevitesse du ventvent, le transit de différentes planètes dans le ciel ainsi que d'autres détails tels que le passage de l'ISS ou encore l'évolution du climatclimat au fil de la soirée. Si SkyLive n'est pas indispensable, sa version gratuite est un bon indicateur et les prévisions globalement cohérentes. Au grand dam des utilisateurs d'Android, SkyLive n'est disponible que sur iPhone, à ce jour.

Connaître les conditions d'observation de la soirée, rien de plus simple grâce à SkyLive, fonctionnant grâce à la géolocalisation. © SkyLive
Connaître les conditions d'observation de la soirée, rien de plus simple grâce à SkyLive, fonctionnant grâce à la géolocalisation. © SkyLive

ISS Detector : classique, mais efficace

Le passage de la Station spatiale à 400 kilomètres d'altitude est un phénomène impressionnant. L'ISS fend le ciel à 28.000 km/h, et possède une magnitudemagnitude variable entre 1 et 4,5. Selon sa position au-dessus de la Terre, il est possible de l'admirer même sans télescope : on aperçoit nettement un point brillant caractéristique des satellites artificiels, parfois aussi lumineux qu'une étoile, survolant plusieurs régions du monde en quelques secondes. Ce bref évènement peut être anticipé grâce à l'application gratuite ISS Detector. Cette dernière traque en temps réel le transit de l'ISS, la duréedurée de sa visibilité, sa magnitude et son angle dans le ciel. Depuis quelques mois, l'application permet même de suivre la station chinoise Tiangong, disposant des mêmes caractéristiques que pour l'ISS. Une option, secondaire mais agréable, permet de se connecter en direct à l'une des caméras de la Station spatiale internationale. L'opportunité de profiter de l'incroyable vue depuis l'espace. ISS Detector est disponible sur Android et iOSiOS.

Très complète, ISS Detector est une application plébiscitée pour les astronomes chassant la Station spatiale internationale. © ISS Detector
Très complète, ISS Detector est une application plébiscitée pour les astronomes chassant la Station spatiale internationale. © ISS Detector

Light Pollution Map pour éviter la pollution lumineuse 

Un ciel dégagé ne rime pas nécessairement avec de bonnes conditions d'observation. Poser l'œilœil dans l'oculaireoculaire d'un télescope ou d'une lunette peut s'avérer décevant si la pollution lumineusepollution lumineuse est trop élevée. Gratuite et disponible sur tous les supports, Light Pollution Map cartographie les zones les plus polluées par cette nuisance. Une palette de différentes couleurscouleurs permet ainsi d'identifier les régions subissant la pollution lumineuse et les secteurs les plus épargnés. Sans surprise, on constate ainsi que de nombreuses observations nocturnes sont dégradées à proximité de grandes villes telles que Toulouse, Lyon ou Paris. Light Pollution Map est utile pour les astronomes nomades en quête de lieux vierges de toute lumièrelumière artificielle. Les ciels les plus purs sont trouvables dans le centre de la France, dans le Quercy ainsi que dans les Pyrénées.

La pollution lumineuse est un redoutable fléau pour les astronomes. Light Map Pollution signale les régions les plus impactées par cette nuisance. © LMP
La pollution lumineuse est un redoutable fléau pour les astronomes. Light Map Pollution signale les régions les plus impactées par cette nuisance. © LMP

Moon Globe : la Lune dans les moindres détails

Nul besoin d'une lunette à plus de 1.000 euros pour admirer les beautés de l'espace. Située à 300.000 kilomètres de la Terre, la LuneLune est un formidable objet d'observation, à l'œil nu ou avec un équipement optique. Disponible en version payante et gratuite, Moon Globe a pour objectif de détailler la surface de notre satellite naturel, avec ses différentes régions, ses cratères et ses « mers ». Moon Globe situe aussi la localisation des diverses missions robotiquerobotique et humaines, tel que le programme Apollo. Identifier les spécificités de la Lune devient aisé pour un amateur équipé de simples jumelles. Moon Globe possède son pendant martien, Mars Globe, fournissant une pléthore d'indications concernant la Planète rouge.

L'application pour astronomes confirmés et professionnels : Astro-Colibri

L'observation spatiale peut se montrer difficile, et certains évènements astronomiques peuvent passer inaperçus du grand public. Astro-Colibri, lancée en 2021 par une équipe de chercheurs du CEA (Commissariat à l'énergieénergie atomique et aux énergies alternatives), veut changer la donne. Ici, pas d'esthétique : le but premier d'Astro-Colibri est la précision et l'efficacité. L'application permet de situer dans le ciel la position de phénomènes cosmiques violents mais trop subtils pour être facilement visibles depuis la Terre. Une collaboration internationale avec divers observatoires permet aux développeurs de lister ces évènements dits transitoires, tels que des novaenovae ou supernovaesupernovae, détection de neutrinosneutrinos ou encore d'ondes gravitationnelles. Un outil technique (et gratuit !) destiné à un public expérimenté et professionnel. 

L'interface d'Astro-Colibri est d'apparence complexe, mais l'application est un outil formidable pour les astronomes confirmés et professionnels. © Astro-Colibri
L'interface d'Astro-Colibri est d'apparence complexe, mais l'application est un outil formidable pour les astronomes confirmés et professionnels. © Astro-Colibri

Les alternatives : Star Chart et Sky Tonight

Le Play Store et l'App Store regorgent d'applications similaires à Star Walk 2, misant sur une approche ludique permettant de « jouer » avec l'orientation du téléphone portable. Deux d'entre elles pourraient être de véritables concurrentes : Star Chart et Sky Tonight. Elles reprennent le concept de constellation modélisée, misant sur une visualisation facilitée des structures visibles dans la Voie lactée, mais toutes deux souffrent de la comparaison avec Star Walk. Star Chart est légèrement moins fluide lors du test réalisé sur iPhone, tandis que Sky Tonight offre un essai gratuit évoluant en abonnement mensuel de 99 centimes par mois. Chaque application a ses avantages et inconvénients, mais les différences notables concernent surtout l'interface.  

Armés de ces quelques applications, les astronomes novices comme les plus aguerris peuvent (re)plonger dans l'observation du ciel étoilé et passer de nombreuses heures à contempler les merveilles du cosmoscosmos. À vos télescopes ! 


Astronomie : 10 applications pour explorer le ciel étoilé

Par Xavier DemeersmanXavier Demeersman, publié le 06/08/2021

L'été, mais aussi toute l'année, il est très agréable de sortir dehors faire connaissance avec le ciel étoilé peuplé de constellations. Le plus loin possible de la pollution lumineuse, bien sûr. Futura-Sciences vous propose une sélection des applications pour smartphonessmartphones et tablettestablettes (iOS et Android) qui vous feront aimer et (re-)découvrir l'astronomie en mettant le ciel dans votre poche (ou votre sac). Avec la sortie d'iOS 11, des applications ajoutent la réalité augmentéeréalité augmentée. Parcourez le cosmos en quelques glissements de doigts.

L'été est une période propice à la découverte du ciel étoilé. Les soirées sont douces, il est agréable de tarder dehors, seul, en famille ou avec des amis, de tourner les yeux vers le ciel clair, plus ou moins tapissé d'étoiles selon notre proximité ou non de sources de pollution lumineuse. De temps à autre, une étoile filanteétoile filante fend l'obscurité et suscite l'émerveillement chez tous ceux qui l'ont aperçu.

Il arrive aussi qu'un astre plus brillant que les autres attire l'attention et intrigue par sa couleur, ou encore qu'un point lumineux en mouvementmouvement interroge... Mais quelle est donc cette étoile ? Mais au fait, où se trouvent la Grande OurseGrande Ourse et la Petite Ourse ? Pourquoi y a-t-il des étoiles qui scintillent plus que d'autres et de plus rouges que les autres ? Qu'est-ce donc que cette longue trace blanchâtre qui traverse tout le ciel, du nord au sud ?, Y a-t-il des satellites artificiels visibles ?, etc.

Le ciel dans la poche

La bonne vieille carte du ciel cartonnée ou plastifiée peut bien sûr aider à se repérer dans cet apparent désordre céleste. Mais les smartphones et autres tablettes tactiles savent aussi faire revivre le ciel de nos ancêtres. Et plus encore. En quelques mouvements de doigts, en effet, vous découvrez le ciel devant vous, selon votre position, et cela dans la longueur d'ondelongueur d'onde de votre choix : visible, infrarougeinfrarouge, rayonnement X, etc. En effleurant chaque étoile, vous disposez instantanément d'informations sur leurs levers et couchers, distances, magnitudes, caractéristiques physiquesphysiques, etc.

Certaines applications comme Starmap ou Solarwalk vous proposent d'animer le Système solaireSystème solaire en quelques touchers, de voyager dans la Galaxie et toutes ses voisines... Tout aussi captivant et amusant : avec Exoplanet, on peut deviser virtuellement chacun des systèmes planétaires connus, tout savoir (ou presque) sur eux.

Plusieurs applications, comme ISS detector, Sputnik ou SatelliteSafari alertent du prochain passage de la Station spatiale internationale (ISS) et plein d'autres satellites...

Une condition sine qua non pour profiter au maximum des belles nuits étoilées (été comme hiver) : s'échapper des grandes agglomérations urbaines, se retirer dans des lieux avec un horizon dégagé et prévoir des vêtements chauds... Il existe même pour cela des atlas de la pollution lumineuse (Dark Sky). Enfin, pour toutes celles et ceux qui ont un instrument d’observation (jumelles, lunettes, télescopes), il existe bien sûr de très bonnes cartes interactives de la Lune (Moon Globe HD), de Mars et des atlas du ciel beaucoup plus documentés qui intéresseront davantage les astronomes amateurs (débutants ou confirmés) : SkySafari Pro ou RedshiftRedshift, leurs sélections d'objets célestes à observer sont très riches.

Cette sélection non exhaustive peut évoluer d'année en année, au fil des mises à jour et des nouveautés. À vous de la compléter...

À noter qu'en septembre 2017, avec l'arrivée d'iOS 11, SkyGuide et NightSky ont ajouté la réalité augmentée, rendant l'expérience toujours plus amusante et pédagogique.

Pour suivre toute l'actualité scientifique, n'oubliez pas l'application Futura-Sciences !

Capture d’écrans de l’app Exoplanet. Découvrez les systèmes extrasolaires qui nous entourent. © Hanno Rein
Capture d’écrans de l’app Exoplanet. Découvrez les systèmes extrasolaires qui nous entourent. © Hanno Rein

Nos applications préférées pour bien commencer

Dans la galaxie iOS :

  • Sky Guide (1,99 euro - iOS - Fifth Star Labs LLC) - avec réalité augmentée : C'est une des plus belles applications qui soit pour faire connaissance avec le ciel étoilé. Elle sort du lot indéniablement pour son esthétique très soignée, à la fois sobre et élégante (très beau rendu des constellations, dans un stylestyle antique, superposé à une superbe vue de la Voie lactée) et aussi pour sa simplicité d'utilisation (très intuitive) et l'accès aux informations complémentaires très ergonomique. Un « Apple Design Awards » très mérité lui fut décerné en 2014. L'application existe en version iPhone/iPad et aussi pour Apple Watch (lever-coucher du SoleilSoleil, passages de l'ISS, etc.).
  • Exoplanet (achats intégrés - iOS - Hanno Rein) : L'application, comme son nom l'indique, nous fait découvrir les nombreux systèmes extrasolairesextrasolaires connus. Il est possible ainsi de parcourir virtuellement toute la galaxie (au passage, on fait plus ample connaissance avec sa structure et notre voisinage) et de zoomer sur l'étoile qui vous intéresse, ou laisser faire le hasard. Toutes les exoplanètesexoplanètes identifiées sont répertoriées. Vous pouvez obtenir des informations sur leurs tailles, massesmasses, distances, type spectrale de l'étoile-hôte et même simuler leurs transits... Si vous recherchez une exoplanète pour vos prochaines vacances, quoi de mieux que ce guide ?
  • SpaceMap (4,99 euros - iOS - Fredd) : Une très bonne application pour l'iPadiPad pour se restituer dans l'universunivers local ! Pour commencer, vous pouvez parcourir tout le Système solaire, zoomer sur chaque planète, accélérer leurs révolutions ou faire un saut dans le passé pour appréhender leurs positions relatives. Puis en « pinçant » l'écran, on prend du recul et on devise alors toutes les étoiles de notre quartier au sein de la Voie lactée... Et ainsi de suite jusqu'à embrasser toute la galaxie et les autres, sur de très grandes échelles. Une exploration virtuelle qui nous fait voyager plus vite que la lumière ! Dans le même genre, citons une autre très belle réalisation : Solar Walk (voir la description plus bas, dans les paragraphes consacrés à Android).
  • Satellite Safari (2,99 euros - iOS et Android - Southern Stars) : Beaucoup d'atlas du ciel virtuels ou « carte des étoiles » vous indiquent les satellites qui passent au-dessus de votre tête, selon votre position géographique et proposent par ailleurs de vous alerter lorsque le moment venu approche (Sky Guide, Starmap, Star Walk 2 et Star Walk Kids, Sky Safari, Redshift...) mais si vous en recherchez qui ne fassent que cela, Satellite Safari et Sky View sont des applications très complètes, riches en informations avec de jolies cartes pour visualiser la position, par exemple, de l'ISS.
  • Dark Sky Finder (1,99 euro - iOS - Skidmore Apps) : Que vous soyez astronomes amateurs ou pas, cet atlas vous montrera toutes les régions où vous rendre pour bénéficier d'un ciel clair sans (ou presque) pollution lumineuse. Indispensable pour toutes celles et ceux qui souhaitent distinguer au mieux la Voie lactée et observer un maximum d'étoiles filantes (nuit noire recommandée). Une application que l'on peut associer à Ciel en péril, laquelle vous invite à mesurer la pollution lumineuse de votre région dans le cadre d'un projet participatif à l'échelle mondiale. Citons aussi Sky Live (compatible Apple Watch) qui évalue la qualité du ciel où vous vous trouvez : estimation de la pollution lumineuse, humidité, nuagesnuages, phases de la Lunephases de la Lune, etc. Des paramètres prioritaires pour une bonne soirée d'observation.

Dans la galaxie Android :

  • Google Sky Map (gratuit - Android - GoogleGoogle) : Simplissime et très efficace, Sky Map affiche la portion de ciel se trouvant derrière l'écran tenu à bout de bras. Si le compas, le GPSGPS et les accéléromètresaccéléromètres fonctionnent bien, on peut ainsi balayer la voûte céleste et découvrir le nom des étoiles, des planètes et des galaxies au-dessus de sa tête. Quelques filtres permettent de sélectionner les astres affichés.
ISS Detector est un système d'alerte pour prévenir du passage de la Station spatiale internationale mais aussi d'autres objets remarquables, comme les planètes visibles à l'œil nu ou les flaches Iridium. © RunaR
ISS Detector est un système d'alerte pour prévenir du passage de la Station spatiale internationale mais aussi d'autres objets remarquables, comme les planètes visibles à l'œil nu ou les flaches Iridium. © RunaR
  • ISS Detector (gratuit ou 2,49 euros sans publicité - Android - RunaR) : Avec ou sans alerte, vous serez prévenu des passages de la Station Spatiale Internationale, nettement visible à l'œil nu, mais aussi des brefs « flashes Iridium », c'est-à-dire des éclairséclairs lumineux produits par les grandes antennes des satellites de cette constellation. Lors d'observations nocturnes, ces prédictions sont toujours du meilleur effet. Le système peut aussi indiquer le passage de planètes ou même du télescope spatial Hubbletélescope spatial Hubble.
  • Phases de la Lune (gratuit - Android et IOS - Univers Today) : Son nom l'indique : l'écran affichera, en français, la phase de la Lune en temps réel, sa surface éclairée en pourcentage, son âge (la durée écoulée depuis la Nouvelle LuneNouvelle Lune), son éloignement, etc. Le temps peut être accéléré et la Lune présentée telle qu'elle sera (ou a été) à une certaine date. Bien utile pour préparer une observation.
  • Stellarium Mobile Planétarium (1,99 euro - Android et IOS - Stellarium) : Le pendant sur mobile du planétarium sur PCPC, honorablement connu. Il affiche le ciel à une date donnée, en image fixe, en temps réel ou en temps accéléré. Des informations sont données sur les astres affichés, qui apparaissent comme ils le sont à l'œil nu ou dans un télescope (avec le choix du type de monture). Le logiciellogiciel, sur le PC de salon ou sur le portable installé près du télescope, est très utilisé par les observateurs.
  • Solar Walk Free Planètes (3 euros - Android et IOS - Vito Technology) : Des vues en 3D de la Terre, de planètes, de satellites des planètes gazeusesplanètes gazeuses ou du Soleil s'affichent et tournent du bout des doigts. De quoi improviser de superbes balades dans le Système solaire ou expliquer la Terre et sa banlieue à des néophytes ou des enfants.