La Voie lactée est visible depuis la Terre. Elle apparaît comme une traînée blanchâtre. © PxHere

Sciences

Voie lactée

DéfinitionClassé sous :Univers , Galaxie , voie lactée

La Voie lactée est le nom de notre galaxie. Foyer du Système solaire, elle est de type spiral, s'étend sur environ 100.000 années-lumière et contient 100 à 400 milliards d'étoiles. À cela il faut ajouter au moins autant de planètes.

Depuis la Terre, on ne peut observer qu'une coupe transversale de la Voie lactée, épaisse de 1.000 à 3.000 années-lumière. Elle apparaît alors comme une traînée de lumière blanche laiteuse parcourant le ciel, d'où son nom. Observée dès l'Antiquité par les Anciens, elle est ainsi baptisée d'après la mythologie grecque, selon laquelle Héra aurait arraché Héraclès, fils de Zeus, de son sein, faisant ainsi gicler le lait sur la voûte céleste.

La structure de la Voie lactée

Galilée observe en 1610, grâce à sa lunette astronomique, que cette traînée blanchâtre est en fait une région dense en étoiles, indiscernables à l'œil nu. Plus tard, la structure de la galaxie a été progressivement révélée entre 1918 et 1928 par Harlow Shapley, Jan Oort et Bertil Lindbald. Le premier comprend que la Voie lactée est un disque et repère son centre, situé dans la constellation du Sagittaire. Les deux autres astronomes montrent que les étoiles tournent autour du centre galactique, rapidement au voisinage du centre, plus lentement en périphérie.

La Voie lactée est plus précisément une galaxie spirale barrée, c'est-à-dire qu'au milieu de la galaxie se trouve une barre d'étoiles de laquelle partent quatre bras majeurs. L'existence de ces bras a été découverte en 1951 par Edward Mills Purcell et Harold Ewen grâce à des mesures en radioastronomie. Le Système solaire est situé en périphérie de la galaxie, dans l'un des bras spiraux appelé bras d'Orion, à environ 27.000 années-lumière du centre autour duquel il tourne à une vitesse de 230 km/s.

Le centre, justement, aussi appelé bulbe galactique, est gonflé par une grande densité d'étoiles et mesure 10.000 années-lumière de diamètre. De plus, au cœur de la galaxie se tapit Sagittarius A*, un trou noir supermassif de plus de quatre millions de masses solaires. L'ensemble de la galaxie est entouré d'un halo, qui serait constitué d'étoiles, de gaz et de matière noire.

Grande sœur de notre galaxie, Andromède est également une galaxie spirale. © Nasa, JPL, California Institute of Technology

La place de la Voie lactée dans l’univers

En 1924, l'astronome Edwin Hubble conclut qu'il existe d'autres galaxies dans l'univers. En effet, des objets que l'on prenait pour des nébuleuses en raison des télescopes insuffisamment puissants, tels NGC 6822, M33 et M31, sont en réalité des galaxies : respectivement, la galaxie de Barnard, du Triangle et d'Andromède.

La Voie lactée appartient au Groupe local, un amas d'une soixantaine de galaxies mesurant 10 millions d'années-lumière de diamètre, qui contient également, la galaxie d'Andromède. Le Groupe local fait quant à lui partie du superamas de la Vierge, lui-même inclus dans une structure encore plus grande, un superamas appelé Laniakea.

En outre, la galaxie n'est pas immobile dans l'espace. Elle se déplace à 630 km/s, soit 2,3 millions de kilomètres par heure, par rapport au fond diffus cosmologique, probablement attirée par un superamas de galaxies d'un côté et repoussée par un grand vide de l'autre.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !


Bénéficiez d'une réduction en utilisant un code promo Amazon. Passez à l'action !

Cela vous intéressera aussi

Galaxie : où se trouve la Terre dans la Voie lactée ?  Le satellite Gaia a cartographié plus d’un milliard d’étoiles. Grâce à ces données, cette vidéo de l'ESA nous transporte jusque dans notre quartier résidentiel au sein de la galaxie, à la découverte de quelque 600.000 étoiles qui nous entourent. Les plus brillantes et connues depuis le sol terrestre, tels Sirius, Betelgeuse, Véga, Aldébaran…, ont leur nom marqué. Le voyage se termine par un plongeon vers le Soleil (Sol), petite étoile à plus de 26.000 années-lumière du centre de la Voie lactée.