Une tranche du superamas Laniakea dans le plan équatorial supergalactique, en fausses couleurs indiquant les densités de matière : rouge pour les régions les plus denses, bleu pour les vides. Les points blancs représentent les galaxies individuelles et les lignes blanches visualisent les courants de galaxies se déversant dans le bassin d’attraction. À l'inverse, des courants s'en éloignent (en bleu foncé), séparant notre « continent » de ses voisins. La frontière de Laniakea, en orange, est ainsi définie comme la limite extérieure de tous ces courants. © Cosmic Flows

Sciences

Laniakea

DéfinitionClassé sous :cosmologie , Laniakea , super amas

Une ballade et une aventure exceptionnelles dans l'infiniment grand et ses secrets. Astrophysicienne-cosmologue lyonnaise, Hélène Courtois a découvert les frontières du continent de galaxies dans lequel nous vivons : "Laniakea". Ce travail de longue haleine a fait la Une de Nature. La vidéo publiée sur ce thème par la prestigieuse revue a comptabilisé plus de 2,5 millions de vues lors du premier mois de sa diffusion (novembre 2014). © TEDx Talks

Laniakea, qui en langue hawaïenne signifie « horizons célestes immenses », est le nom désignant une superstructure galactique, plus précisément un superamas de galaxies, à laquelle appartient la Voie lactée.

Un superamas de 100.000 galaxies

Vaste de 520 millions d'années-lumière pour une masse approximative de 100 millions de milliards de fois celle du Soleil, le superamas Laniakea serait peuplé de quelque 100.000 galaxies comparables à la nôtre et de plus d'un million de taille plus modeste.

Présentation en vidéo de Laniakea, avec commentaires en français de l’astrophysicienne Hélène Courtois qui a participé à la découverte de la distribution des milliers de galaxies et de leurs dynamiques au sein de ce superamas. © Daniel Pomarède, Cosmic Flows Project

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi

Mission Gaia : la Voie lactée bientôt cartographiée  La mission Gaia de l'ESA a mesuré les positions et les vitesses d'un milliard d'étoiles dans la Voie lactée. Cela va permettre de reconstituer l'histoire de notre Galaxie, de mieux connaître sa structure mais aussi de partir à la chasse à la matière noire et aux exoplanètes.