Cela vous intéressera aussi

Le New General Catalogue (NGC) est un répertoire de 7840 objets célestes ; ce sont surtout des galaxiesgalaxies ainsi que des amas d'étoilesétoiles et des nébuleusesnébuleuses.

A la fin du 19ème siècle, le développement des instruments astronomiques et l'astrophotographie naissante avaient permis de découvrir de très nombreux objets du ciel profond qu'il était impératif de classer. Les astronomesastronomes ne disposaient à l'époque que du célèbre mais modeste catalogue Messier, élaboré un siècle plus tôt mais qui ne comptait alors que 103 références. En 1888 l'astronome irlando-danois John Dreyer présenta le New General Catalogue, fruit de 10 années de patiente compilation de toutes les sources astronomiques existantes à l'époque. John Dreyer s'appuyait en particulier sur le General Catalogue présenté 25 ans plus tôt, dont les 5000 entrées étaient l'œuvre de John et William HerschelWilliam Herschel.

John Dreyer eu l'idée de classer tous les objets du catalogue NGC selon leur ascension droiteascension droite (l'équivalent sur la sphère céleste de la longitudelongitude terrestre) : ce classement permet de sélectionner les objets lorsqu'ils sont observables dans les meilleures conditions, à proximité de leur passage au méridienméridien. Dreyer poursuivit son travail de bénédictin et présenta en 1908 un catalogue complémentaire, l'Index Catalogue (IC) qui porta l'ensemble des astresastres répertoriés à plus de 13.000.

Le catalogue NGC a été corrigé en 1973 pour devenir le RNGC (Revised New General Catalogue), puis en 1988 ; il porteporte désormais le nom de NGC 2000.0.