Sciences

Astrophotographie : l'amas ouvert Messier 35

ActualitéClassé sous :Astronomie , astrophotographie , amas ouvert

Le plus bel amas d'étoiles de la constellation des Gémeaux a été pris pour cible par un astrophotographe de notre forum d'astronomie.

Les amas ouverts M 35 (en haut) et NGC 2158 (plus compact, en bas) dans la constellation des Gémeaux. © Philippe Renauld

La constellation des Gémeaux fait partie des treize constellations du Zodiaque. Comme le Soleil la traverse entre le 20 juin et le 20 juillet, elle est observable pendant les nuits hivernales. Cette constellation est connue pour ses deux étoiles principales, Castor et Pollux, qui portent le nom des deux frères jumeaux d'Hélène de Troie dans la mythologie grecque.

C'est à proximité de Castor que se trouve IC 443, la nébuleuse de la Méduse, un rémanent de supernova qu'a étudié dernièrement le télescope spatial infrarouge Wise. Pour les astronomes amateurs, pointer la constellation des Gémeaux avec un télescope est surtout l'occasion d'admirer un très bel amas ouvert, Messier 35. Les amas ouverts sont des concentrations de quelques centaines de jeunes étoiles qui sont nées ensemble et ne se sont pas encore dispersées. Le plus célèbre d'entre eux est M 45, l'amas des Pléiades.

Le plus célèbre des amas ouverts est celui des Pléiades, M 45. © J.-B. Feldmann

De jeunes étoiles groupées

M 35 fut découvert au XVIIIe siècle par l'astronome suisse Philippe Loys de Chézeaux et intégré ultérieurement dans son catalogue par Charles Messier. On y dénombre plus de 500 étoiles à une distance d'environ 2.800 années-lumière du Système solaire dont il se rapproche à la vitesse de 5 kilomètres par seconde. L'amas présente un diamètre de 24 années-lumière et les astronomes ont calculé que la densité y est de l'ordre d'un peu plus de 6 étoiles par parsec cube. Vue de la Terre la dimension apparente de l'amas équivaut à celle de la Pleine Lune et avec une magnitude de 5,3 Messier 35 se devine sans instrument comme une tache blanchâtre, à condition de l'observer loin de toute pollution lumineuse.

Sur l'image ci-dessous, que nous propose Philippe Renauld, M 35 se situe en haut, à ne pas confondre avec un autre amas, NGC 2158, son voisin beaucoup plus dense en bas à gauche, un autre amas ouvert plus ancien et cinq fois plus éloigné. L'image est l'addition de 31 poses de 41 secondes réalisées en mars 2011 à l'aide d'un appareil photo numérique placé au foyer d'un télescope de 20 centimètres de diamètre.

À propos de Philippe Renauld

Installé à la périphérie de Toulouse, il a commencé à observer le ciel avec une paire de jumelles à l'âge de 14 ans. Vingt-six ans plus tard il est toujours aussi passionné et contribue à la vie de notre forum d'astronomie (son pseudo est philastro). Il a participé dernièrement à la réalisation collective d'une image de la galaxie spirale NGC 4565.

Si vous aussi vous souhaitez nous proposer une image astronomique destinée à illustrer cette rubrique, suivez nos consignes.    

Cela vous intéressera aussi