Un parsec correspond à la distance à laquelle doit se trouver une étoile pour avoir une parallaxe de 1 seconde d’arc. En fait, aucune étoile n’est aussi proche de la Terre. © Greg Rakozy, Unsplash

Sciences

Parsec

DéfinitionClassé sous :Univers , Parallaxe , astrométrie

Le terme parsec, contraction de parallaxe d'une seconde d'arc, a été inventé en 1913 par l'astronome britannique Herbert Hall Turner. Il correspond à une unité de longueur utilisée en astronomie et dont le symbole est pc. Historiquement, le parsec se définit comme la distance à laquelle une unité astronomique (ua) sous-tend un angle d'une seconde d'arc. Sachant qu'une unité astronomique correspond à la distance Terre-Soleil.

La mesure de la parallaxe annuelle constitue en effet l'une des méthodes à disposition de l'astronomie et de l'astrophysique pour déterminer la distance qui nous sépare d'une étoile. Et dès la fin du XVIIIe siècle, les chercheurs sont conscients d'avoir affaire à des parallaxes inférieures à la seconde de degré et donc, à des distances si importantes que les unités de mesure usuelles deviennent inadéquates. On utilise alors déjà l'unité astronomique ou encore, l'année-lumière. D'autres astronomes leur préfèrent des unités plus exotiques comme la Sternweite -- comprenez la distance stellaire -- qui correspond alors à une parallaxe d'une seconde d'arc ou encore la Siriusweite -- comprenez la distance de Sirius.

Un parsec est environ égal à 3,1.1016 mètres. © Société d'Astronomie de Rennes

Une unité longtemps incertaine

Le parsec est ensuite assez rapidement adopté, malgré les incertitudes qu'il porte. L'unité astronomique n'est alors mesurée qu'au millimètre près et les mesures de parallaxes manquent aussi de précision. En 2015, l'assemblée générale de l'Union astronomique internationale propose enfin une définition officielle du parsec comme valant exactement 648.000/π unités astronomiques, soit environ 3,2616 années-lumière. En gagnant en précision, le parsec y a toutefois perdu en interprétation physique.

Notez que Proxima du Centaure, l'étoile la plus proche de notre Soleil, se situe à 1,316 parsec. Mais, compte tenu des limitations techniques, il reste difficile de déterminer des distances stellaires supérieures à 100 parsecs, car celles-ci résultent de parallaxes inférieures à dix millisecondes d'arc. À la fin des années 1990, le satellite Hipparcos a toutefois mesuré la parallaxe de quelque cent mille étoiles avec une précision supérieure à la milliseconde d'arc. De quoi déterminer des distances à de plus d'un kiloparsec.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi

Kézako : comment mesurer les distances dans l'univers ?  Le Système solaire s’étend sur quelque 10 milliards de kilomètres. Au-delà, les distances astronomiques sont quantifiées en années-lumière. Unisciel et l’université de Lille 1 nous expliquent, durant cet épisode de Kézako, comment sont mesurées ces distances.