Les magasins d’applications tiers représentent une source croissante de malwares sur mobile. © Beebright, Fotolia

Tech

Apple Store, Google Play... Quelle est la plateforme d'applications la moins sécurisée ?

ActualitéClassé sous :smartphone , antimalware , malware

Des chercheurs en cybersécurité de RiskIQ ont publié une analyse des menaces mobiles. Elle met en lumière la dangerosité des magasins d'applications tiers. Ils représentent un taux de malwares beaucoup plus élevé que sur l'App Store d'Apple ou le Play Store de Google.

Un rapport de RiskIQ, une société de cybersécurité américaine, pointe du doigt les problèmes de sécurité des magasins d'applications mobiles. Qu'il s'agisse du Play Store pour Android, de l'App Store chez Apple et des boutiques d'applications indépendantes de ces OS, la société a analysé l'ensemble des contenus présents sur les différents catalogues. L'objectif : dresser la liste noire de qui pouvait présenter un risque.

Adwares, fausses applications pour les taxes aux États-Unis ou le Black Friday..., voici quelques-unes des nombreuses menaces détectées. RiskIQ cite également les fleecewares, une nouvelle arnaque portant sur des abonnements payants cachés. En nombre total d'applications, la palme de la plateforme la plus vérolée revient à 9Game.com. Il s'agit d'un portail populaire de téléchargement de jeux mobiles. Le Play Store d'Android arrive en seconde place, suivi de Zhushou, Feral apps et VmallApps.

Une sécurité améliorée du Play Store sur Android

Le mauvais classement du catalogue de Google est relatif, puisqu'il s'agit de loin du plus grand magasin d'applications. Si l'on relève le pourcentage d'applications malveillantes comparé au nombre de celles-ci, le Play Store n'apparaît plus dans le top 5. Il cède sa place au magasin du constructeur Xiaomi. Il faut dire que Google a amélioré considérablement la sécurité de son catalogue, puisque, toujours selon ce rapport, le nombre d'applications placées sur liste noire a diminué en 2019 de 76,4 %.

L'App Store d'Apple, quant à lui, n'apparaît dans aucun des classements. Les chercheurs expliquent cela par le processus de validation très stricte de la part de la firme à la pomme.

Globalement, les différentes menaces proviennent de Chine. Les chercheurs soulignent également l'intérêt limité des antivirus mobiles pour se prémunir de tels nuisibles. Au final, l'idéal reste comme répété souvent, de se contenter d'exploiter les boutiques d'applications disponibles sur le mobile.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi