Cela vous intéressera aussi

Le terme « adware » est une contraction des mots anglais advertising et software que l'on traduit par « logiciellogiciel publicitaire » ou encore « publiciel ». Il s'agit d'un programme informatique qui affiche des publicités sur l'interface d'un logiciel ou via le navigateurnavigateur Internet sous forme de fenêtresfenêtres pop-up qui jaillissent de façon chronique.

Dans la plupart des cas, l'adware est intégré à un logiciel gratuit sans que sa présence ne soit mentionnée, ce qui l'assimile à un logiciel espion (en anglais spywarespyware). Il est en général capable de collecter des informations sur les habitudes de l'internaute (sites web visités, mots clés recherchés...) qui servent soit à afficher des réclames correspondant aux centres d'intérêt de celui-ci, soit à alimenter des bases de donnéesbases de données commerciales. Bien que n'étant pas dangereux pour l'ordinateurordinateur, l'adware est considéré comme un logiciel malveillant (malwaremalware) de par son fonctionnement agressif et dérangeant.

Les adwares et les applications mobiles

En 2015, Lenovo, le numéro un mondial du marché du PCPC, s'est retrouvé au cœur d'une polémique pour avoir préinstallé l'adware Superfish sur ses ordinateurs portables. Outre le fait d'injecter de la publicité dans les pages Web visitées par les possesseurs de ces machines, l'appareil était également vulnérable au piratage informatique.

La propagation des adwares passe aussi désormais beaucoup par les applicationsapplications mobiles pour smartphonessmartphones et tablettestablettes. Sous prétexte de gratuité, ces dernières réclament souvent des autorisations invasives (accès au répertoire, au journal des appels, à la position géographique...) que les utilisateurs acceptent sans se rendre compte que leurs données numériques personnelles vont être exploitées.