La constellation de la Grande Ourse est reconnaissable entre toutes par sa forme de casserole. © Gp photography, Fotolia

Sciences

Constellation de la Grande Ourse

DéfinitionClassé sous :Astronomie , Constellation , M 81

La constellation de la Grande Ourse compte parmi les plus connues de la quarantaine de constellations observables depuis l'hémisphère Nord. Elle est en effet facilement identifiable par sa forme de casserole qui lui vaut d'ailleurs aussi le surnom de « Grande casserole ». Mais la constellation de la Grande Ourse s'étend bien au-delà des sept étoiles qui composent cette « casserole ». Elle compte au total pas moins de 17 étoiles. Contrairement à ce qui se passe pour la plupart des constellations qui sont formées par projection d'étoiles n'ayant aucun lien entre elles, les étoiles de la Grande Ourse semblent animées d'un mouvement d'ensemble. Elles formeraient ainsi un amas ouvert.

Pour la petite histoire, sachez que les Grecs racontent que Héra, épouse de Zeus, aurait surpris son mari avec la nymphe Callisto et se serait vengée en la transformant en une Grande Ourse. Le plantigrade est aussi en vogue chez certaines tribus d'Indiens d’Amérique du Nord où l'on voit dans ces étoiles une ourse traquée par des chasseurs.

La constellation de la Grande Ourse est l’une des plus grandes de notre ciel. © Roberto Mura, Wikimedia Commons, CC by-sa 3.0

Une constellation pleine de surprises

La constellation de la Grande Ourse s'avère être la troisième plus grande de notre ciel par sa superficie. Ses sept étoiles les plus brillantes sont observables toutes les nuits de l'année pour peu que l'on se situe au-dessus de 41 degrés de latitude Nord. On dit de la Grande Ourse que c'est une constellation circumpolaire, car elle ne se couche jamais.

La Grande Ourse permet également de retrouver l'étoile Polaire en prolongeant la droite qui passe entre les étoiles Merak (β UMa) et Dubhe (α UMa) -- les deux étoiles qui constituent le bord extérieur de la casserole -- et en reportant vers le Nord, cinq fois la longueur du segment qui unit ces deux étoiles.

À ne pas manquer, les étoiles doubles Alcor et Mizar -- les étoiles qui constituent le milieu des trois autres formant le manche de la casserole -- que l'on peut, en principe, repérer à l'œil nu sans instrument ainsi que le couple de galaxies M 81 -- l'une des galaxies les plus brillantes de notre ciel -- et M 82.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi

Comment évoluent les étoiles ?  Les étoiles naissent, vivent et meurent. Leur histoire est déterminée par leur masse initiale, laquelle décide des réactions thermonucléaires qui s'y produiront et des types de noyaux qu'elles synthétiseront avant de finir leur vie sous forme de naines blanches, d'étoiles à neutrons ou de trous noirs.