Sciences

Novembre : les actus qu'il ne fallait pas manquer

ActualitéClassé sous :Vie du site , Curiosity , méthane

En novembre, Mars est resté à la Une, avec Curiosity, notre envoyé spécial, très actif, qui nous envoie ses cartes postales, se photographie lui-même et crée le buzz avec l'annonce d'une annonce. On a aussi découvert l'hormone de fidélité (masculine) et des océans extraterrestres. Sur Terre, c'est le climat qui fait parler de lui alors que s'ouvrait la conférence de Doha, avec l'ouragan Sandy et les craintes de la Banque mondiale d'un réchauffement de 4 °C.

Le buzz du mois : Curiosity nous raconte l'atmosphère martienne. Une démonstration du spectromètre TLS effectuée sur Terre et avec un laser émettant dans le visible (alors que TLS travaille en infrarouge). Le rayon laser se réfléchit de nombreuses fois entre les deux miroirs, envahissant le volume intérieur de l'instrument qui contient le gaz à analyser. L'absorption de différentes longueurs d'onde dépend finement des éléments (atomes) présents, ce qui permet l'analyse. © Nasa, JPL-Caltech

 

Avec son spectromètre à laser, le rover Curiosity a analysé un peu d'air, comme il l'a déjà fait avec un autre instrument. On connaît maintenant assez précisément les teneurs des plus importants composants de l'atmosphère et deux premiers résultats sont tombés : absence de méthane et présence d'isotopes lourds du carbone. Le premier ressemble à une déception et le second démontre que Mars abritait autrefois une atmosphère bien plus épaisse.

 

Près de 3 mois après son arrivée sur la Planète rouge, le rover Curiosity s'est photographié une fois de plus. Mais cette image, composée d'un grand nombre de photos, nous montre le rover en entier et en très haute résolution.

 

Un groupe de planétologues américains et japonais a simulé dans les grandes lignes le climat de planètes habitables mais constituées principalement de terres émergées et désertiques. Le résultat a été surprenant : de telles planètes, ressemblant à la planète Arrakis de la célèbre saga de science-fiction Dune, possèdent une zone d'habitabilité plus grande que des planètes bleues comme notre Terre.

 

On attribue de nombreuses vertus à l'ocytocine, cette hormone produite par le cerveau : elle contribuerait à l'attachement des parents pour l'enfant, à l'amour ou encore favoriserait les relations sociales. Une nouvelle étude montre qu'elle a tendance à rendre les hommes plus fidèles !

 

En 1960, le grand physicien Freeman Dyson proposait un moyen simple pour repérer dans la galaxie des civilisations extraterrestres très avancées. Gourmandes en énergie, elles devraient finir par coloniser leur système solaire et construire une sphère entourant leur étoile pour en utiliser toute l'énergie rayonnée. Depuis quelques années un chercheur du Fermilab a entrepris de détecter de telles « sphères de Dyson ».

 

La seule façon d'interpréter correctement certaines régions surélevées de la banquise d'Europe, la célèbre lune de Jupiter, serait d'y voir la trace de lacs géants à seulement 3 km de profondeur. Voilà de quoi relancer le débat sur la présence de la vie sur Europe et l'exploration de son océan.

 

C'est le buzz du moment sur la Toile et il émane d'un des chercheurs de la Nasa à la tête de la mission martienne utilisant le rover Curiosity. De mystérieuses mesures « de nature à entrer dans les livres d'histoire » sont actuellement fournies par l'un des instruments de Curiosity. Se pourrait-il qu'il s'agisse de traces d'une vie passée ou actuelle sur Mars ?

 

L'ouragan Sandy est historique. Née dans les tropiques, la tempête tropicale devenue ouragan puis dépression tropicale a ravagé sur son passage Haïti, la Jamaïque, Cuba et toute la côte est des États-Unis pour finalement mourir au Québec. Le bilan humain et matériel est très lourd, Sandy a disparu mais son empreinte reste. En vidéo, retour sur sa trajectoire et ce qu'elle a laissé. 

 

La Banque mondiale fait son entrée dans le débat sur le réchauffement climatique avec un rapport en forme d'alerte : il faut tout mettre en œuvre pour éviter le scénario catastrophe vers lequel on tend. Retour sur les éléments clés du rapport. 

 

Comment les astronomes parviennent-ils à déterminer la masse, la taille et tout simplement la présence d'exoplanètes à des centaines d'années-lumière de la Terre ? Voici quelques-unes des méthodes utilisées. Nous détaillerons plus largement les deux principales.

 

En 2020, un télescope géant de 42 m de diamètre, l'E-ELT, s'élèvera au Chili. Jean-Gabriel Cuby, chercheur au laboratoire d'Astrophysique de Marseille et « monsieur ELT-France », explique à Futura-Sciences les objectifs scientifiques de ce grand instrument de l'ESO.

 

Jupiter au plus près, trois planètes alignées à l'aube, un astéroïde qui s'approche... Le ciel a-t-il décidé de jouer avec nos nerfs en décembre, mois de l'improbable fin du monde ? Voyons cela de plus près.

 

Pour ceux qui roulent de nuit, voilà peut-être la solution pour éviter de s'endormir au volant : la lumière bleue. Allumée non-stop, elle limite les écarts de conduite et les accidents aussi bien que deux tasses de café. Équipera-elle les voitures à l'avenir ?

 

Au départ, une carrière à Changis-sur-Marne, en région parisienne. On y repère des restes d'occupation gallo-romaine, ce qui vaut l'intervention de l'Inrap pour des fouilles préventives. Et l'on découvre... un squelette presque complet d'un mammouth laineux, déjà baptisé Helmut, avec en prime un silex taillé par un Homme de Néandertal.

 

Ce n'est certes pas de la téléportation à la Star Trek, mais la téléportation quantique d'un qubit que vient de réaliser une équipe de chercheurs (et elle) est tout de même impressionnante. En utilisant des photons intriqués, ils ont transféré l'état quantique d'un paquet de 100 millions d'atomes dans un autre paquet similaire. C'est la première fois que l'on transmet ainsi une mémoire quantique portée par un objet macroscopique.

 

Cela vous intéressera aussi