L'homme de Neandertal est une espèceespèce d'Homme fossilefossile qui doit son nom à la découverte de quelques ossements, en 1856, dans une carrière du vallon de Neander, d'où le terme de Neanderthal en allemand, Thal signifiant vallée. En fait, d'autres exemplaires de la même espèce avaient déjà été trouvés à plusieurs reprises au XIXe siècle. Les néandertaliens connaissaient le feufeu, taillaient la pierre pour fabriquer des outils (industrie moustérienne), ils faisaient des bijoux, chassaient le mammouthmammouth et réalisaient des sépulturessépultures. On n'a pas la preuve qu'ils parlaient et la cause de leur disparition demeure inconnue.

L'homme de Neandertal a été retrouvé uniquement en Europe où il serait apparu il y a environ 300.000 ans ; il a disparu il y a 30.000 ans environ. L'homme de Néandertal aurait évolué à partir d'une population d'Homo heidelbergensis européenne. Si sa position phylogénétiquephylogénétique a été longtemps discutée, on considère aujourd'hui que l'homme de Neandertal constitue une espèce à part entière, appelée Homo neandertalensis ou Homo neanderthalensis.

Svante Pääbo tenant dans sa main le crâne d'un homme de Néandertal. © <em>Max Planck Institute for Evolutionary Anthropology, Leipzig</em>
Svante Pääbo tenant dans sa main le crâne d'un homme de Néandertal. © Max Planck Institute for Evolutionary Anthropology, Leipzig

Hommes de Neandertal et de Cro-Magnon

Les lignées de l'homme de Neandertal et d'Homo sapiens auraient divergé il y a environ 500.000 ans. Originaire d'Europe, l'homme de Néandertal a migré plus à l'Est, vers le Proche-Orient et l'Asie il y a 100.000 ans environ. L'homme de Neandertal a cohabité avec l'homme de Cro-Magnon, Homo sapiens, pendant des dizaines de milliers d'années. Il a aussi cohabité avec l'homme de Denisova, qui a lui aussi disparu.

Le cerveaucerveau de l'homme de Neandertal était plus gros que celui d'Homo sapiens, avec un volumevolume supérieur de 15 à 20 %. Le crânecrâne des néandertaliens est étiré vers l'arrière ; il présente un front fuyant, une face prognathe, et des bourrelets sus-orbitaires. Le corps de Neandertal apparaît plus trapu que celui de Cro-Magnon. Souvent ces caractéristiques ont été présentées comme une adaptation au froid. Des gènes néandertaliens sont présents dans l'ADNADN de populations eurasiennes. Des croisements ont pu avoir lieu entre néandertaliens et hommes modernes, mais aussi entre néandertaliens et hommes de Denisova.