Comment randonner en toute sécurité pendant les périodes de chasse. © splendens, Fotolia

Planète

Chasse : conseils pour randonnée en toute sécurité

Question/RéponseClassé sous :loisirs , période de chasse , randonnée

Une centaine d'accidents de chasse surviennent chaque année en France. De quoi alimenter la crainte des randonneurs de se faire tirer dessus lors de leurs sorties. Comment savoir où et quand se déroulent les chasses et quelles sont les précautions à prendre ?

Un vététiste tué lors d'une battue au sanglier en Haute-Savoie le 13 octobre 2018. Un autre cycliste grièvement blessé dans l'Ariège une semaine plus tard. Une fillette gravement touchée par les plombs d'un homme voulant tirer un faisan, à Limoges, en septembre. Devant l'enchaînement de ces dramatiques faits divers, plusieurs associations réclament l'interdiction de la chasse le dimanche pour « pratiquer des activités de loisirs en toute sécurité et sérénité ». Cette mesure n'est toutefois pas à l'ordre du jour, étant donné que la plupart des battues se déroulent sur des terrains appartenant ou loués à des propriétaires privés. 

Durant les périodes de chasse, ne vous aventurez pas hors des sentiers balisés et restez groupés. © gsshot, Fotolia

Connaître les périodes, les jours et les lieux de chasse

De manière générale, la période de chasse se déroule de mi-octobre à mi-février. Des restrictions peuvent toutefois être imposées par l'ONF dans des endroits très fréquentés par les promeneurs ou pour des contraintes liées à la gestion et à l'exploitation forestière. Des arrêtés municipaux, disponibles en mairie, peuvent également être pris dans ce sens. Pour connaître les lieux précis de chasse le jour où vous avez prévu de randonner, renseignez-vous auprès de la société de chasse locale ou de la commune. 

S’équiper d’un sifflet et d’un gilet fluorescent

  • Dans les forêts publiques, un panneau « chasse en cours » est censé prévenir les marcheurs au départ du sentier. Il vaut mieux alors éviter cet endroit.
  • Si vous entendez des chiens et des coups de fusil, signe d'une battue en cours, pas de panique : signalez votre présence de façon sonore, par exemple avec un sifflet, pour ne pas être pris pour un animal.
  • Si vous êtes en groupe, rassemblez-vous et évitez de vous arrêter juste à ce moment-là pour la pause goûter.
  • Ne vous écartez pas des sentiers balisés en vous enfonçant dans les broussailles par exemple.
  • Portez des vêtements voyants, l'idéal étant de se munir d'un gilet fluorescent comme celui des cyclistes.
  • À savoir que toutes les détonations ne sont pas des coups de fusil : il ne s'agit souvent que de canon anti-grêle ou contre les oiseaux.

Rappelons-nous enfin que la plupart des accidents touchent d'abord les chasseurs eux-mêmes. En 2017-2018, 113 accidents dont 13 mortels ont été relevés, dont « seulement » trois concernaient des non-chasseurs. Il y a 20 ans, le nombre d'accidents s'élevait à 259 accidents, dont 40 mortels. 

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi