Planète

En bref : la chasse à la baleine ne reprendra pas en Corée du Sud

ActualitéClassé sous :zoologie , Corée du Sud , baleine

À la surprise générale, la Corée du Sud a annoncé ce 5 juillet son intention de reprendre la chasse à la baleine... dans le cadre de recherches scientifiques. Face aux réactions engendrées, ce pays a finalement décidé de renoncer à ce projet, pour le plus grand bien des populations de mammifères marins vivant dans les eaux coréennes.

Le début de la chasse commerciale à la baleine remonterait au XIXe siècle. Avant cette période, plus d'un million de baleines à bosse vivaient dans nos océans. Aujourd'hui, il n'en resterait que 20.000. © Australian Custom, CC by-sa 3.0

La Corée du Sud a suscité une grande indignation chez les défenseurs de l'environnement et auprès des autorités de nombreuses nations en ce début du mois de juillet. Ce pays a profité de la 64e conférence annuelle de la Commission baleinière internationale (CBI) pour annoncer la reprise de la chasse à la baleine, après 26 ans d'arrêt, dans ses eaux territoriales. Les autorités coréennes avaient néanmoins tenu à préciser un fait important : le projet était « scientifique », à l'image des opérations menées au Japon...

Or, les navires de recherches nippons ont l'autorisation de revendre la viande issue des captures. Les campagnes scientifiques sont donc considérées par de nombreux spécialistes comme étant de la pêche commerciale camouflée. Sous couvert de l'anonymat, selon des propos rapportés par Libération, un haut responsable coréen vient d'annoncer à l'agence de presse Yonhap que « les discussions entre les ministères du gouvernement se sont conclues d'une manière qui signifie l'abandon du projet de pêche à la baleine dans les eaux le long des côtes ».

Les mammifères marins vivant au large de la Corée du Sud n'ont donc plus de soucis à se faire ! Cependant, cette information n'a pas été confirmée par le ministère de l'Alimentation, de l'agriculture, des forêts et de la pêche qui n'a pas souhaité faire de commentaire. Le cercle des chasseurs de baleines, actuellement composé de la Norvège, de l'Islande et du Japon, ne va donc pas s'agrandir.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi