Chaque Français mange en moyenne 34 kilos de poisson chaque année. Malheureusement, pour consommer « responsable », il ne suffit pas d’éviter le thon rouge. Pour manger du poisson issu d’une pêche durable, d’autres critères sont aussi à prendre en compte.

Cela vous intéressera aussi

Selon une enquête du magazine Que Choisir, 86 % des poissons vendus dans les grandes surfaces sont pêchés selon des méthodes non durables et dans des stocks surexploités. Mais qu'est-ce au juste qu'une pêchepêche durable ? Voici ses grands principes :

  • elle ne cible pas les espècesespèces menacées ;
  • elle évite les zones fragiles et les périodes de reproduction de chaque espèce ;
  • elle respecte des niveaux de prises qui permettent aux stocks de se reconstituer ;
  • elle s'effectue de manière à ne pas abîmer l'écosystèmeécosystème marin, par exemple en ne raclant pas les récifs coralliensrécifs coralliens ;
  • elle utilise des méthodes de pêche sélective de façon à ne pas capturer des espèces non désirées qui seront rejetées à la mer ;
  • elle permet aux pêcheurs de vivre de leur travail en leur assurant un prix juste ;
  • elle bénéficie aux communautés littorales ;
  • elle offre une traçabilitétraçabilité complète depuis la zone de capture jusqu'au point de vente.

Depuis 2014, la zone de capture et la technique de pêche doivent en principe figurer sur les étiquettes de tous les produits de la mer. De quoi nous aider en principe à faire des choix responsables. Mais pas si simple ; car de nombreux critères sont à prendre en compte.

L’espèce : lieu et période de pêche à prendre en compte

Plusieurs ONG comme Greenpeace, le WWFWWF ou Mr Goodfish éditent des guides pour aider le consommateur dans les achats de poissonpoisson « durable ». Le plupart recommandent de limiter au maximum sa consommation de thon rougethon rouge, raie, cabillaud, espadonespadon, saumonsaumon de l'Atlantique, lotte ou poissons des grands fonds comme l'empereur, le flétan et le grenadier. Mais ce n'est pas si évident, car des espèces peuvent être en danger à un endroit de la planète et pas un autre. Le merlu pêché en Atlantique est ainsi considéré comme durable, mais pas celui de Méditerranée. Il faut également porter une attention particulière aux périodes de reproduction de chaque espèce, par exemple éviter de manger du barbar entre mi-mars et fin septembre. Enfin, il faut de manière générale privilégier les poissons de grande taille qui ont atteint leur maturité sexuelle.

La dorade grise, un poisson que l’on peut consommer sans danger de fin mai à début novembre. © Yulia, Fotolia
La dorade grise, un poisson que l’on peut consommer sans danger de fin mai à début novembre. © Yulia, Fotolia

Le mode de pêche

Les modes de pêche considérés comme durables sont la canne, la senne ou la bolinche (filets encerclant) ainsi que les casiers. À l'inverse, la pêche électrique et les filets maillants dérivants, raflant sur leur passage espadons, tortuestortues et cétacés sont à bannir. Ils sont interdits en Europe mais restent utilisés de l'autre côté de la Méditerranée.

L’aquaculture est-elle préférable ?

L'aquacultureaquaculture, qui a connu un développement fulgurant ces dernières années, est souvent présentée comme une alternative à la surpêchesurpêche. Hélas, c'est rarement une bonne solution, car la plupart des poissons d’élevage comme le bar ou le saumon sont nourris avec de la farine... d'autres poissons. Même si des alternatives végétales se développent, l'aquaculture nécessite cependant l'utilisation d'antibiotiquesantibiotiques. De nombreuses fermes ont un impact négatif sur les écosystèmes côtiers (destruction des mangrovesmangroves en Asie et en Amérique du Sud, par exemple).

Plusieurs labels garantissent un poisson issu de la pêche durable, comme le label MSC (Marine Stewardship Council), Friend of the sea, Naturland Wildfish ou le label biolabel bio pour l'aquaculture. Malheureusement, pour le consommateur, ce critère de durabilitédurabilité apparaît encore loin derrière les autres critères d'achat qui privilégient la fraîcheur, le prix et le goût.