La pêche et le ramassage des coquillages sont interdits sur les plages du Calvados et dans les eaux littorales situées entre les estuaires de l'Orne (Ouistreham) et de la Seine (Honfleur), suite à la prolifération de dinoflagellés du genre Dinophysis, micro-algues toxiques.
Cela vous intéressera aussi

Cette interdiction, décrétée vendredi 4 août par la Préfecture du Calvados, fait suite à des analyses effectuées par le REPHY (Réseau de Surveillance du PhytoplanctonPhytoplancton et des Phycotoxines) à la station IFREMERIFREMER de Port en Bessin et montrant des concentrations très élevées en Dinophysis dans les eaux normandes.

Cette micro-algue sécrète des toxinestoxines diarrhéiques (acideacide okadaïque, dinophysistoxines ...) responsables d'intoxications alimentaires dites de type DSPDSP (Diarrheic Shellfish Poisoning). Les symptômessymptômes apparaissent entre 30 minutes à 12 heures après consommation de coquillages contaminés, et se manifestent par des diarrhéesdiarrhées, vomissements et douleursdouleurs abdominales. La toxine n'est pas dénaturée par la cuisson des aliments.

En cas de troubles intestinaux suite à la consommation de coquillages, il est conseillé de consulter le plus rapidement un médecin ou un pharmacien. De plus, même si aucun décès lié aux toxines DSP n'a encore été enregistré pour le moment, la Préfecture du Calvados rappelle aux personnes souhaitant pêcher sur l'estranestran durant les grandes maréesmarées à venir (du 8 au 15 août) que pour des raisons de santé publique, cette mesure doit être impérativement respectée.