Planète

La pêche à la crevette est-elle nuisible pour l'environnement ?

Question/RéponseClassé sous :Environnement , Nature , pêche à la crevette
Près de 3,4 millions de tonnes de crevettes sont pêchées chaque année : une activité qui génère huit milliards d'euros. © Matias-Garabedian, Flickr, cc by sa 2.0

La crevette est un crustacé que l'on consomme partout dans le monde et en toute saison. Cela est possible grâce à l'élevage et à la pêche intensive. Quelles sont les conséquences de la pêche à la crevette pour l'environnement ?

Pêche à la crevette et destruction de la faune et de la flore marine

On vend environ 4 millions de tonnes de crevettes dans le monde par an. Ce volume résulte en grande partie de la pêche intensive des crevettes, qui conduit à la destruction de la faune marine. En effet, pour 1 kg de crevettes pêchées, jusqu'à 10 kg d'animaux marins et de poissons sont pris dans les filets de pêche. La pêche à la crevette, à elle seule, est à l'origine de plus de 30 % des poissons pêchés puis rejetés à la mer. De plus, les filets utilisés pour la pêche aux crevettes sont traînés par les bateaux sur de longues distances et causent des dégâts dans les fonds marins.

Pêche à la crevette et émissions de CO2

À l'échelle mondiale, la livraison des crevettes nécessite de nombreux moyens de transport. Les bateaux, avions et camions qui les transportent jusqu'aux étals participent ainsi à l'émission de gaz à effet de serre. Ce dernier est par ailleurs l'un des facteurs responsables du réchauffement climatique.

L'élevage de crevettes tout aussi nuisible

L'élevage intensif des crevettes est surtout pratiqué en Asie du Sud-Est. Cette pratique entraîne la destruction des coraux des mangroves et la pollution des littoraux.

Pense-bête : un label rouge est attribué aux crevettes issues d'un élevage semi-intensif, plus respectueux de l'environnement.

Cela vous intéressera aussi