Cela vous intéressera aussi

Produire du ciment relève d'une industrie lourde et complexe, qui consiste à transformer le calcairecalcaire et l'argileargile dans des fours puissants. La chaleurchaleur qui en résulte dégage d'importantes quantités de dioxyde de carbonedioxyde de carbone. Le transport et l'extraction de ces matièresmatières premières sont également sources de rejet de CO2 dans l'atmosphère. Ce gazgaz est responsable à lui seul de 75 % de l'effet de serreeffet de serre qui participe au réchauffement climatiqueréchauffement climatique. Dans le monde, on estime à un milliard de tonnes le CO2 rejeté par l'industrie du ciment.

Un besoin important en hydrocarbures pour la fabrication du ciment

Le cimentciment est produit à partir de calcaire et d'argile extraits de carrières. Ces deux roches sont ensuite concassées et mélangées : 80 % de calcaire pour 20 % d'argile environ. Le mélange est chauffé dans un four à 1.450°C pour obtenir du « clinker ». Une fois broyé, le clinkerclinker devient le ciment. Pour obtenir cette température, il faut que les flammes atteignent 2.000°C. Or, une telle combustioncombustion est rendue possible grâce à des carburants fossiles (essence, kérosènekérosène ou diesel), qui génèrent du dioxyde de carbone dans l'atmosphèreatmosphère. Le procédé contribue ainsi à l'effet de serre, et donc au réchauffement climatique.

Fabrication du ciment : le transport du calcaire et de l'argile émet du CO2

Le calcaire et l'argile, les ingrédients de base du ciment, sont extraits dans des carrières. Ces sites ne sont pas présents partout sur le territoire. Il est donc nécessaire d'acheminer ces matières premières jusqu'aux usines de ciment. Ce transport se fait essentiellement par camions. Or les poids-lourds contribuent à hauteur de 27 % aux émissions de CO2 des transports en France.