La sardine est le quatrième poisson le plus pêché dans le monde. © Céline Deluzarche

Planète

Poissons : les 10 espèces les plus pêchées

Question/RéponseClassé sous :poisson , pêche , pêche durable

Pas moins de 90 millions de tonnes de poisson sont pêchées chaque année dans le monde. Mais les espèces que l'on retrouve le plus souvent dans les filets ne sont pas forcément celles que vous trouvez sur vos étals.

90,2 millions de tonnes de poissons ont été pêchées en 2016, dont 79,3 millions dans les mers et océans, selon le dernier rapport de la FAO publié en ce mois de juillet 2018. Un chiffre relativement stable depuis les années 1980, et même en légère baisse sur un an. Le poisson le plus pêché en mer est le colin d'Alaska, avec 3,48 millions de tonnes, suivi de près par l'anchois et le thon (respectivement 3,19 millions et 2,83 millions de tonnes). Un trio de tête qui ne varie pas beaucoup, même si les prises d'anchois du Pérou sont extrêmement variables en raison de l'influence d'El Niño (ce qui explique la baisse de 51 %). 

Le colin d’Alaska, l’anchois du Pérou et le thon rose sont les trois espèces les plus pêchées en mer. © C.D, Futura, d’après FAO.

88 % du poisson produit dans le monde est destiné à la consommation humaine. Les 12 % restants sont transformés en farine et ou huile pour alimenter le bétail et les fermes d'élevage aquacoles. 75 % de l'huile de poisson sert ainsi à... nourrir les poissons d’élevage. C'est notamment le cas pour le hareng, l'anchois et la sardine, qui présentent l'avantage d'avoir une teneur élevée en huile.

Des stocks de poisson qui peinent à se renouveler

Si les quantités de poissons issues de la pêche tendent à stagner depuis les années 1980, la part des captures « non durables », c'est-à-dire ne permettant pas la reconstitution des stocks, est, elle, en augmentation inquiétante : elle est passée de 10 % en 1974 à 33,1 % en 2016. Le thon est particulièrement menacé, avec 43 % des stocks exploités à un niveau non biologiquement soutenable. Pour vous y retrouver, le WWF a publié un guide du poisson durable, avec des pastilles de couleur en fonction des espèces à privilégier ou à éviter. Le cabillaud est ainsi classé « à éviter » alors que le lieu pêché en Atlantique Nord est classé vert.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi