Sciences

Flash de rayons X détecté par l'ISS

ActualitéClassé sous :Astronomie , Maxi , ISS

L'instrument spatial Maxi a détecté au cours du mois d'octobre une émission anormale de rayons X provenant de la Voie lactée. Les astronomes recherchent l'étoile à neutrons ou le trou noir qui pourrait en être l'auteur.

L'apparition d'une nova à rayons X a été observée le 17 octobre par l'instrument japonais Maxi, installé à bord de l'ISS. © Jaxa/Riken/Maxi Team

Maxi (Monitor of All-Sky X-Ray Image) est un détecteur de rayons X, installé à bord de la Station spatiale internationale (ISS) en juin 2009 par la mission de maintenance STS-127. Il s'agit d'une caméra très sensible (réalisée par la Jaxa, l'Agence spatiale japonaise), située sur le module Kibo, destinée à surveiller les sources X sur l'ensemble du ciel.

Alors que les images réalisées par Maxi le 12 octobre dernier ne montraient rien de particulier dans la constellation du Centaure, une source de rayons X a commencé à briller cinq jours plus tard. Alertés, les astronomes ont alors pointé à nouveau le télescope Swift de la Nasa dans cette direction. Swift, en orbite terrestre depuis la fin de l'année 2004, est habituellement chargé de la surveillance des sursauts gamma. Il avait détecté en avril dernier le plus ancien sursaut gamma connu, GRB 090423.

L'instrument Maxi (au centre de l'image) juste après sa fixation au module japonais Kibo, lors de la mission STS-127. © Nasa TV

L'instrument Maxi (au centre de l'image) juste après sa fixation au module japonais Kibo, lors de la mission STS-127. © Nasa TV

Coup double pour Maxi

La nouvelle source de rayons X repérée dans la constellation du Centaure a été dénommée Maxi J1409-619. Elle semble correspondre à une source détectée une dizaine d'années auparavant par le satellite italo-américain Beppo-Sax, mais cette fois l'émission est cinquante fois plus forte. Selon David Burrows, professeur au Penn State College et responsable du télescope Swift, l'émission de rayons X observée est probablement provoquée par une étoile à neutrons ou un trou noir qui arrache épisodiquement de la matière à une étoile massive à proximité. Le phénomène devrait durer quelques semaines ou quelques mois avant que le calme ne revienne dans ce coin de ciel.

C'est la seconde fois en quelques jours que l'instrument Maxi détecte une source de rayons X. Le 25 septembre dernier, il avait découvert la source Maxi J1659-152 dans la constellation d'Ophiuchus. De telles sources d'émission sont nommées novae à rayons X par les astronomes car même si elles n'ont pas de contrepartie dans le domaine visible, leur brutale augmentation d'émission rappelle les novae, ces étoiles nouvelles qu'on découvre parfois, comme V458 Vulpeculae.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi