Cette vue artiste montre à quoi devait ressembler le lointain quasar P172+18 et ses jets radio. À ce jour (début 2021), c'est le quasar le plus lointain avec des jets radio jamais trouvé. Il a été étudié grâce au Very Large Telescope de l'ESO. Il est si éloigné que la lumière qui en provient a voyagé pendant environ 13 milliards d'années pour nous atteindre : nous le voyons tel qu'il était lorsque l'Univers n'avait que 780 millions d'années environ. © ESO, M. Kornmesser

Sciences

Trou noir

Les puissants champs magnétiques du trou noir supermassif M87* sont révélés sous un nouveau jour

Les trous noirs supermassifs accrétant de la matière et avec des jets de particules sont parmi les objets les plus énergétiques de l'Univers observable, en particulier quand ils se présentent sous la forme de quasars. Les membres de la collaboration de l’Event Horizon Telescope (EHT) font des progrès continuels pour comprendre ces phénomènes faisant intervenir la rotation des trous noirs et de puissants champs magnétiques. Le dernier progrès concerne la mise en évidence d'émissions de lumière polarisée circulairement.

Illustration d'un trou noir déchirant une étoile. © Picture Office, Adobe Stock

Sciences

Trou noir

La moitié des trous noirs « rotent » des années après avoir dévoré une étoile !

Lorsqu’un trou noir supermassif met une étoile à son menu, il la met en charpie avant de la dévorer. Et dans la moitié des cas, nous apprennent aujourd’hui des chercheurs, une partie au moins de la matière stellaire lui reste un peu sur l’estomac. Le poussant à roter jusqu’à plusieurs années plus tard !

Des simulations développées par des chercheurs de la Northwestern University (États-Unis) montrent comment les trous noirs intermédiaires devraient se nourrir de morceaux d’étoiles et d’éjecter ce qui reste de ces dernières dans leur galaxie. © Nasa, ESA, STScI

Sciences

Trou noir

Les trous noirs intermédiaires ont de drôles d’habitudes alimentaires qui pourraient les trahir

Croquer un morceau. Puis deux. Puis trois. Quatre. Cinq peut-être. Et jeter le biscuit à travers la cuisine. Un certain nombre de bébés font ça. Quelques trous noirs aussi, nous apprennent aujourd’hui des astronomes. Pas dans une cuisine, mais dans une galaxie. Pas avec des biscuits non plus, mais avec des étoiles…

Des chercheurs ont amélioré la première image obtenue en 2019 d’un trou noir supermassif, à gauche, avec l’aide d’une intelligence artificielle, à droite. © L. Medeiros (Institute for Advanced Study), D. Psaltis (Georgia Tech), T. Lauer (NSF’s NOIRLab), and F. Ozel (Georgia Tech)

Sciences

Trou noir

Voici la première image d’un trou noir géant affinée par une intelligence artificielle

En avril 2019, la première image d’un trou noir supermassif était dévoilée au monde. M87* comme une sorte de donut un peu flou qui, confié aux bons soins d’une intelligence artificielle, nous revient aujourd’hui largement affinée.

Les astrophysiciens ont obtenu la première image d'un trou noir en utilisant les observations du télescope Event Horizon du centre de la galaxie M87. L'image montre un anneau lumineux formé par la lumière qui se courbe de manière intense autour d'un trou noir 6,5 milliards de fois plus massif que le Soleil. Cette image recherchée depuis longtemps fournit la preuve la plus solide à ce jour de l'existence de trous noirs supermassifs et ouvre une nouvelle fenêtre sur l'étude des trous noirs, de leurs horizons d'évènements et de la gravité. © Event Horizon Telescope Collaboration

Sciences

Univers

Trou noir

définition

29/10/2023

Il y a plus d'une semaine que le dernier blockbuster de Christopher Nolan, Oppenheimer, est sorti. Comme dans son mythique Interstellar, il y est question de science, mais complètement cette fois-ci, puisqu'il retrace à travers la création et l'explosion de la première bombe atomique le destin tragique du physicien Robert Oppenheimer. Mais quels étaient vraiment les liens d'Oppenheimer avec l'hindouisme auxquels il est fait allusion dans le film, ainsi que son apport à la science moderne du XXe siècle ? Voici quelques éléments de réponse en deux parties.

Sciences

Physique

Les trous noirs découverts par un mystique hindou ? Oppenheimer : partie I

actualité

06/08/2023

Certaines régions de notre Univers sont quasiment vides. Les trous noirs supermassifs qui se cachent au cœur des galaxies qui ont élu domicile dans ces régions ne devraient donc pas avoir grand-chose à se mettre sous la dent. Et pourtant…

Sciences

Univers

Les petites galaxies isolées cachent des trous noirs géants affamés !

actualité

24/06/2023

Stephen Hawking nous a quittés il y a maintenant cinq ans, nous ne saurons donc pas ce qu'il aurait pensé d'une intéressante théorie publiée qui semble étendre la notion de rayonnement quantique d'un trou noir à des objets massifs qui ne sont pas des trous noirs. Elle suggère que même des naines blanches finiraient par s'évaporer quantiquement dans un Univers en expansion pour l'éternité.

Sciences

Astronomie

Les trous noirs de Hawking ne seraient pas les seuls à s'évaporer par rayonnement quantique !

actualité

04/06/2023

Le 25 mai 1998, sur l'un des sommets du désert de l'Atacama au Chili, le Very Large Telescope européen voyait sa « première lumière », comme le disent les astronomes. Vingt-cinq ans après et avec plus de 10 000 articles scientifiques à partir des données recueillies par les télescopes du VLT, on fête un palmarès ayant conduit à deux prix Nobel de physique, l'étude du trou noir supermassif au centre de la Voie lactée et l'établissement de l'accélération de l'expansion de l'Univers.

Sciences

Astronomie

L'observatoire géant du VLT fête ses 25 ans de découvertes

actualité

28/05/2023

Futura a eu l'occasion d'interviewer Jean-Pierre Luminet, bien connu des lecteurs de Futura avec ses travaux sur les trous noirs et la cosmologie, lorsqu'il s'est rendu à un symposium organisé par la Fondation Archimedes-S.I.I.E, en octobre 2022, à Saint-Raphaël. Voici son interview ainsi que celle montrant son intervention lors de ce symposium avec Abhay Ashtekar et Alain Connes mais aussi Roger Penrose, Joseph Kouneiher et Jean-Jacques Szczerciniarz.

Sciences

Astronomie

Une interview de Jean-Pierre Luminet, dans les pas des Bâtisseurs du ciel

actualité

08/01/2023

Abhay Ashtekar est l’un des découvreurs et l'un des pionniers fondateurs de la gravitation quantique à boucles, l'une des principales voies explorées pour résoudre avec la mécanique quantique les mystères livrés par la théorie de la relativité générale lorsqu'on l'applique aux trous noirs et au Big Bang. Futura a eu l'occasion de l'interviewer avec Alain Connes et Jean-Pierre Luminet lorsqu'il s'est rendu à un symposium organisé par la Fondation Archimedes.SIE en octobre 2022, à Saint-Raphaël. C'est aussi l'occasion de présenter un peu la cosmologie quantique à boucles qui semble bel et bien avoir fait des prédictions bientôt testables.

Sciences

Astronomie

La cosmologie quantique à boucles bientôt démontrée ? Les explications de Abhay Ashtekar

actualité

08/01/2023

Des chercheurs ont traduit en sons les rayons X émis par l’environnement d’un trou noir. © IgorZh, Adobe Stock

Sciences

Trou noir

Écoutez les rafales de rayons X émises par un trou noir proche de la Terre

brève

26/11/2022

Contrairement aux apparences, toutes les étoiles qui piquent un beau ciel nocturne ne se ressemblent pas. Les étoiles forment une grande famille, constituée d'éléments aux caractéristiques très variables d'un cas à l'autre. Si tout cela peut sembler complexe à première vue, on peut comprendre cette diversité dans les grandes lignes à partir de quelques considérations physiques.

Sciences

Astronomie

Étoiles : la diversité du monde stellaire

dossier

17/11/2022

La théorie des trous noirs est très sophistiquée. Elle concerne aussi bien l'astrophysique que la cosmologie et la physique de l'infiniment petit, celle des particules élémentaires. Mais il est possible de la vulgariser en répondant simplement à une centaine de questions que peut se poser le grand public et c'est ce qu'a fait Jean-Pierre Luminet dans son dernier livre « Les trous noirs en 100 questions » paru aux éditions Tallandier.

Sciences

Astronomie

Vous avez 100 questions sur les trous noirs ? Jean-Pierre Luminet y répond !

actualité

01/10/2022

Nous avons tous en mémoire l’incroyable image du trou noir supermassif niché au cœur de la galaxie M87. Une image rendue publique en 2019. Une image… floue. Et la théorie prévoyait que derrière cette lueur diffuse pourrait se cacher un mince anneau de photons brillant. Des chercheurs viennent de le faire apparaître.

Sciences

Trou noir

Un anneau de photons révélé autour d’un trou noir supermassif

actualité

21/08/2022

Ceci est une illustration d'une galaxie éloignée avec un quasar actif en son centre. Un quasar émet des quantités d'énergie exceptionnellement importantes générées par un trou noir supermassif alimenté par l'accrétion de matière. © Nasa, ESA et J. Olmsted (STScI)

Sciences

Astronomie

Quasar

définition

20/08/2022

Le trou noir supermassif qui niche au cœur de la Voie lactée a été baptisé il y a une cinquantaine d’années déjà. Aujourd’hui, il est connu non seulement des chercheurs, mais aussi des astronomes amateurs, sous le nom de Sagittarius A*. Plongeons vers le centre de notre Galaxie pour comprendre pourquoi.

Sciences

Trou noir supermassif

Pourquoi le trou noir au centre de la Voie lactée s’appelle Sagittarius A* ?

question réponse

12/05/2022

La première image d'un trou noir a été réalisée en 2019 grâce au réseau de télescopes du projet Event Horizon Telescope. © EHT

Sciences

Trou noir

Événement du 12 mai : comment suivre en direct les « résultats révolutionnaires concernant la Voie lactée » ?

brève

12/05/2022

Les trous noirs sont partout dans l'Univers et certains pensent qu'ils pourraient constituer une partie de la matière noire. Inversement, celle-ci pourrait en fait avoir provoqué l'effondrement direct de ses surdensités de matière pendant le Big Bang, donnant les premiers trous noirs supermassifs.

Sciences

Trou noir

Les trous noirs supermassifs sont-ils nés grâce à la matière noire pendant le Big Bang ?

actualité

20/03/2022

Pour tenter d’élucider un mystère vieux d’une vingtaine d’années, des astronomes ont voulu « prendre le pouls » du trou noir stellaire le plus massif qu’ils connaissent. Selon eux, les jets de matière qui s’échappent de ses pôles sont issus d’une couronne de plasma formée alors que le trou noir accrète de la matière.

Sciences

Trou noir

Prendre le pouls d’un trou noir, des astronomes l'ont fait !

actualité

12/03/2022

Les plus belles découvertes se font parfois… juste à côté de chez soi. Pour cette fois, dans la galaxie d’Andromède, la galaxie spirale la plus proche de la nôtre. Les astronomes viennent d’y trouver un trou noir de taille intermédiaire.

Sciences

Trou noir

Un type rare de trou noir découvert près de notre Galaxie

actualité

26/01/2022

Stephen William Hawking, né le 8 janvier 1942 à Oxford, est un physicien théoricien et cosmologiste britannique bien connu pour ses travaux sur les trous noirs, la cosmologie quantique et ses livres de vulgarisation sur les mêmes sujets. C’est son best-seller Une brève histoire du temps (A Brief History of Time), qui est resté sur la liste des records des meilleures ventes du Sunday Times pendant 237 semaines consécutives, qui l’a fait connaître du grand public.
La renommée médiatique de Hawking vient aussi du fait qu’il a accompli ses travaux alors qu’il souffre d’une dystrophie neuromusculaire attribuée à une sclérose latérale amyotrophique (SLA). Cette terrible maladie, appelée familièrement aux États-Unis la maladie de Lou Gehrig et en France la maladie de Charcot, qui conduit à une paralysie complète et à la mort en quelques années en général, s’est déclaré chez lui peu de temps après ses 20 ans.
Une vidéo mise en ligne par l'université de Cambridge en l'honneur de Stephen Hawking. Pour obtenir une traduction en français assez fidèle, cliquez sur le rectangle blanc en bas à droite. Les sous-titres en anglais devraient alors apparaître. Cliquez ensuite sur l'écrou à droite du rectangle, puis sur « Sous-titres » et enfin sur « Traduire automatiquement ». Choisissez « Français ». © Cambridge University
Des singularités en cosmologie au rayonnement des trous noirs
Il était alors étudiant à Cambridge, où il avait l’intention d’approfondir la cosmologie avec Fred Hoyle, l’un des plus importants astrophysiciens des années 1950 et 1960 et coauteur du modèle standard en cosmologie de l’époque, avec un univers en expansion éternel et infini. À son grand désespoir (mais ce fut en réalité une chance comme Hawking le comprit rétrospectivement), il se vit attribuer comme directeur de thèse William Dennis Sciama, assez peu connu à ce moment-là. Stimulé par sa rencontre et son mariage avec Jane Wilde en 1965, et parce que sa maladie progressait moins vite que prévu, Hawking finira son doctorat en publiant à partir de 1966 des articles retentissants sur l’occurrence des singularités en cosmologie relativiste. Il y reprenait les méthodes géométriques du grand mathématicien Roger Penrose, que celui-ci avait utilisées initialement pour démontrer l’existence d’une singularité lors de la formation d’un trou noir en relativité générale classique.
Les travaux de Hawking arrivaient au moment où les découvertes des quasars et surtout du rayonnement fossile par Penzias et Wilson en 1965 venaient de réfuter la théorie de la cosmologie stationnaire de Hoyle, Hermann Bondi et Thomas Gold. La théorie du Big Bang de Georges Lemaître, Georges Gamow et Ralph Alpher allait enfin être prise au sérieux.
En utilisant les méthodes mathématiques de Penrose et en comprenant l’importance des idées de John Wheeler sur les trous noirs, les trous de vers et la cosmologie quantique, Hawking va marquer profondément la physique théorique et la cosmologie pendant les années 1970 et 1980. Influencé par les travaux de Bekenstein, Zel’dovich, Starobinsky et Linde, il se fera un nom en découvrant le rayonnement des trous noirs en 1974 et en développant plusieurs aspects importants de la théorie de l’inflation pendant les années 1980. Tous ces travaux le conduiront à développer un modèle cosmologique fascinant en 1983, universellement connu aujourd’hui sous le nom de modèle de Hartle-Hawking. Reprenant la méthode de calcul en théorie quantique dite de l’intégrale de chemin de Feynman, dont il avait pu constater l’efficacité dans ses recherches sur l’entropie et le rayonnement des trous noirs, Hawking proposait avec Hartle un modèle cosmologique fini dans l’espace et caractérisé par l’apparition du temps imaginaire au moment où l’univers était dominé par les effets de la gravitation quantique, c’est-à-dire avant le temps de Planck.
De l’entropie des trous noirs au boson de Higgs
On mesure toute la détermination et les capacités intellectuelles de Stephen Hawking quand on sait que ces travaux furent réalisés en 1974, alors qu’en raison de la paralysie causée par la SLA, il était devenu incapable de se nourrir ou de sortir de son lit par lui-même et que son état n’allait cesser de s’aggraver. Son élocution, déjà fortement altérée par sa maladie, de sorte que seules les personnes le connaissant bien pouvaient encore le comprendre, laissa la place à une incapacité totale de parler en 1985. Il avait alors contracté une pneumonie, et les médecins avaient dû lui faire subir une trachéotomie pour sauver sa vie. Depuis la fin des années 1980, il doit utiliser un ordinateur pour parler.
À la fin des années 1990 et au début des années 2000, Hawking est devenu un partisan convaincu de la théorie des supercordes, et notamment de la théorie M, parce qu’elle permet de mieux comprendre l’origine de l’entropie des trous noirs. Il publiera d’ailleurs un nouveau livre de vulgarisation sur ces sujets en 2001, L’univers dans une coquille de noix. Le livre vulgarise des théories comme la supergravité, la supersymétrie et la théorie quantique à la base de la théorie M, l’holographie et la dualité des p-branes contenues dans la théorie des supercordes et leurs implications sur les trous noirs et l’existence d’univers multiples. Sur le plan scientifique, la théorie M a convaincu Hawking qu’il avait perdu son pari sur le célèbre et profond paradoxe de l’information apparaissant avec les trous noirs et qu’il avait été le premier à signaler. Il a concédé en 2004 à John Preskill que l’information n’était pas détruite dans les trous noirs. En 2012, il a aussi concédé à Gordon Kane que le boson de Higgs existait bel et bien.
Stephen Hawking en visite voilà quelques années au LHC. L’accélérateur lui a fait perdre 100 dollars à la suite d’un pari sur la découverte d’une nouvelle particule avec le LHC. © Cern
Une carrière saluée par de nombreuses distinctions
En 2009, Hawking a quitté la prestigieuse Lucasian Chair of Mathematics à l’université de Cambridge, comme il était prévu à cause de la limite d’âge. Elle a été occupée par de grands noms de la physique, parmi lesquels ceux dont les théories ont bouleversé profondément notre vision du monde : Isaac Newton et Paul Dirac. Actuellement, c’est Michael Green qui en est le titulaire.
Titulaire de nombreuses récompenses, Stephen Hawking n’a cependant pas reçu de prix Nobel, possiblement parce que ses travaux sont trop théoriques. Mais il aurait logiquement pu recevoir le prix Nobel de physique si l’on avait détecté des trous noirs en train de s’évaporer, par exemple au LHC. Toutefois, il a reçu trois millions de dollars en 2012 en tant que lauréat du prix spécial de la Fundamental Physics Prize Foundation. Un de ses plus grands rêves était de faire un vol dans l’espace, alors qu’il a déjà effectué un vol en apesanteur en 2007 grâce à la société Zero-G, fondée par Peter Diamandis.
Très impliqué dans les médias, il a fortement participé à la communication des sciences au public. Une médaille Stephen Hawking pour la communication scientifique a été créée en 2016 pour saluer les contributions de ce type. L’astéroïde (7672) a également été nommé en son honneur. Par ailleurs, ces dernières années, il alertait le monde contre le changement climatique.
Stephen Hawking est décédé le 14 mars 2018, à Cambridge, au Royaume-Uni, à l’âge de 76 ans. Un film biographique sorti en 2014, intitulé Une merveilleuse histoire du temps, retrace la vie de ce grand physicien.

Sciences

Trou noir

Stephen Hawking

personnalité

08/01/2022

Des radioastronomes ont produit l'image la plus complète des émissions radio d'un des trous noirs supermassifs les plus proches de la Voie lactée. L'émission est alimentée par le trou noir central dans la galaxie Centaurus A, à environ 12 millions d'années-lumière, et dont la manifestation d'une éruption occupe sur la voûte céleste 16 fois la taille de la Lune.

Sciences

Astronomie

L'éruption du trou noir de Centaurus A occupe 16 fois la taille de la Lune dans le ciel

actualité

01/01/2022

Cette vue d'artiste montre comment est distribuée la matière éjectée par la supernova SN 1987a, à partir des informations fournies par le spectrographe Sinfoni. © L. Calçada, ESO

Sciences

Univers

Supernova

définition

12/12/2021

C'est du jamais-vu et cela questionne les modèles de croissance des galaxies et des trous noirs supermassifs. La galaxie naine Leo I en orbite autour de la Voie lactée contiendrait en son centre un trou noir aussi massif que celui de notre Galaxie.

Sciences

Trou noir

Un trou noir supermassif se cacherait dans une galaxie naine proche de la Voie lactée

actualité

12/12/2021

Les trous noirs ont la fâcheuse tendance à avaler tout ce qui passe à leur proximité. Fâcheuse ? Pas tant que ça. Car les chercheurs peuvent profiter de l’occasion pour percer quelques-uns de leurs secrets.

Sciences

Trou noir

Quand un trou noir déchiquette une étoile, il livre une partie de ses secrets

actualité

25/09/2021

Portrait de Stephen Hawking. © DAMTP, University of Cambridge

Sciences

Astronomie

Rayonnement de Hawking

définition

05/09/2021

Des chercheurs espèrent pouvoir dénicher quelques spécimens de ce qu’ils ont baptisés des trous noirs « hiérarchiques ». Grâce à de récentes découvertes théoriques, quelques modélisations et surtout, de nouvelles données sur les ondes gravitationnelles.

Sciences

Trou noir

La chasse aux trous noirs « hiérarchiques » vient de commencer

actualité

03/08/2021

Après le Big Bang, les sursauts gamma sont considérés comme les événements les plus lumineux de notre Univers. Et des astrophysiciens viennent de montrer que le champ magnétique qui les accompagne « se brouille » après que le matériau éjecté par l’explosion s’écrase sur le milieu environnant.

Sciences

Sursaut gamma

Sursauts gamma : une énigme de plusieurs décennies a été élucidée

actualité

16/06/2021

Deux institutions du Royaume-Uni vont abriter un trésor d'archives et d'objets personnels du célèbre astrophysicien Stephen Hawking, décédé en 2018. Quantité de documents scientifiques seront conservés et consultables à la bibliothèque de l'Université de Cambridge, son bureau sera, lui, reconstitué dans le musée des Sciences de Londres.

Sciences

Hawking

Stephen Hawking : ses archives et son bureau reconstitué bientôt exposés à Cambridge et à Londres

actualité

29/05/2021

Thomas Pesquet, une nouvelle révolution pour CRISPR et un trou noir miniature vous attendent aujourd'hui dans Fil de Science.

Sciences

Sciences

Fil de Science : Thomas Pesquet, révolution CRISPR et mini trou noir | Podcast

actualité

26/04/2021

Une invasion de T. rex, des vaccins contre le cancer et des images spectaculaires d'un trou noir vous attendent aujourd’hui dans Fil de Science.

Sciences

Sciences

Fil de Science : Vaccin contre le cancer, T. rex et trou noir | Podcast

actualité

19/04/2021

Né le 8 aout 1931 en Angleterre dans une famille anglaise exceptionnelle, son père était psychiatre et généticien et ses deux frères respectivement grand maître international aux échecs et sommité mondiale en physique statistique, le prix Nobel de physique 2020, Roger Penrose, s’est lui illustré dans le domaine des mathématiques et de la physique théorique liés à la théorie de la relativité générale.Il a commencé sa carrière de mathématicien dans les années 1950 avec une thèse en géométrie algébrique, liée aux mathématiques de la théorie de la relativité d’Einstein, passée à l’Université de Cambridge, là où Newton était professeur, et alors que ce domaine des mathématiques allait être révolutionné par le légendaire Alexandre Grothendieck.De la géométrie algébrique aux trous noirsMais au tout début des années 1960, il va s’intéresser à la relativité générale et à la cosmologie relativiste sous l’influence du physicien Dennis W. Sciama qui quelques temps plus tard sera le directeur de thèse de Stephen Hawking.Penrose va introduire des méthodes mathématiques originales issues de la géométrie algébrique et de la topologie différentielle pour éviter de longs calculs, parfois même impossibles, afin d’extraire facilement des équations de la théorie de la relativité générale leurs prédictions concernant la théorie relativiste des étoiles et de la cosmologie.En 1965, il va démontrer que ce qui sera appelé plus tard un trou noir par le génial physicien John Wheeler est une conséquence inévitable de la relativité générale appliquée à l’effondrement gravitationnel d’une étoile suffisamment massive et ayant épuisé son carburant nucléaire, confirmant les calculs déjà fait dans des cas idéalisés et donc peut-être douteux dans les années 1930 du père de la bombe atomique, Robert Oppenheimer, avec ses élèves.Roger Penrose parle de la relativité générale, des trous noirs et de sa théorie cosmologique. Pour obtenir une traduction en français assez fidèle, cliquez sur le rectangle blanc en bas à droite. Les sous-titres en anglais devraient alors apparaître. Cliquez ensuite sur l'écrou à droite du rectangle, puis sur « Sous-titres » et enfin sur « Traduire automatiquement ». Choisissez « Français ». © London Mathematical SocietyLe théorème découvert par Penrose implique également que le point final de l’effondrement d’une étoile en trou noir est une singularité de l’espace-temps qui s’y anéantie mais uniquement si l’on ne fait pas intervenir des aspects quantiques de la gravitation.Stephen Hawking va reprendre les idées et les méthodes de Penrose pour montrer que la théorie d’Einstein implique aussi une singularité initiale et un début de l’Univers dans le cadre de la théorie du Big Bang qui venait de devenir nettement plus crédible en 1965 avec la découverte du rayonnement fossile.Penrose va aussi introduire d’autres méthodes géométriques, en particulier ce qui sera appelé des diagrammes de Penrose-Carter, et qui vont permettre des découvertes importantes dans le domaine de la physique des trous noirs et de la cosmologie. Les calculs fait par Hawking pour découvrir son célèbre rayonnement quantique des trous noirs utilise d’ailleurs un tel diagramme.De la gravitation quantique à une théorie quantique de la conscienceDes années 1960 aux années 1970, Penrose va également développer des idées originales d’origine géométrique pour une théorie quantique de la physique en espace-temps courbe. Ses théories des « torseurs » et des réseaux de spins sont utilisé aujourd’hui pour explorer des théories quantiques de la gravitation.Les contributions et la créativité de Penrose ne s’arrêtent pas là. Dès les années 1950, il va influencer l’artiste néerlandais Maurits Cornelis Escher qui va reprendre le désormais célèbre triangle de Penrose pour en faire les noms moins célèbres « Chute d'eau » et « Montée et Descente ». Son intérêt pour la géométrie et les puzzles va le conduire également à la découverte d’un nouveau type de pavages mathématiques du plan que l’on pensait impossible et qui va se trouver avoir des applications très concrètes des années plus tard avec la découverte des quasi-cristaux.Des travaux des mathématiciens, il résultait qu'un pavage périodique dans le plan avec des objets possédant une symétrie d'ordre 5, comme par exemple un pentagone, était une impossibilité. Jusqu'au milieu des années 1970 on pensait aussi que tout pavage du plan devait se réduire à un pavage périodique. Ce fut donc une surprise quand Roger Penrose trouva un contre-exemple. À l'origine, il ne s'agissait que de mathématiques récréatives mais ce qui est aujourd'hui connu comme le pavage du plan par des tuiles de Penrose permettait effectivement de réaliser un pavage non pas périodique mais quasi-périodique du plan avec des structures possédant une symétrie d'ordre 5. © Ianiv SchweberPenrose s’interroge depuis des années sur la physique de la conscience. Ayant également une conception platonicienne des mathématiques, il pense qu’on les découvre et que la conscience humaine n’est pas le résultat de l’exécution d’algorithmes sur un ordinateur, inspiré en cela notamment par les travaux du mythique logicien Kurt Gödel, lui aussi tenant d’un platonisme mathématique. Il pense également que la conscience repose sur des processus quantiques mais qu'une nouvelle mécanique quantique est nécessaire pour vraiment en rendre compte.Ces dernières années, Penrose a aussi proposé et défendu une nouvelle cosmologie, dite conforme et cyclique, en tant qu’alternative à la théorie de l’inflation dont il doute, doute qu’il étend d’ailleurs à la théorie des supercordes. Il pense que son modèle cosmologique est testable avec le rayonnement fossile notamment mais pour le moment, les preuves qu'il avance ne rencontre que du scepticisme.Roger Penrose nous parle de ses idées sur l'origine de la conscience et comment il en est venu à écrire un puis deux célèbres livres à ce sujet. Pour obtenir une traduction en français assez fidèle, cliquez sur le rectangle blanc en bas à droite. Les sous-titres en anglais devraient alors apparaître. Cliquez ensuite sur l'écrou à droite du rectangle, puis sur « Sous-titres » et enfin sur « Traduire automatiquement ». Choisissez « Français ». © Lex FridmanOn peut légitimement penser que Penrose est l’un des dignes successeurs de Newton et comme lui l’un des Géomètres de l’Univers et l’un des « bâtisseurs du ciel ».Roger Penrose a écris plusieurs livres dont certains sont incontournables, en voici quelques exemples.Les deux infinis et l'esprit humain À la découverte des lois de l'univers: La prodigieuse histoire des mathématiques et de la physiqueLes Cycles du temps: Une nouvelle vision de l'UniversThe Emperor's New Mind: Concerning Computers, Minds, and the Laws of Physics Une présentation par Roger Penrose et ses collègues de son modèle de cosmologie cyclique conforme (CCC). Pour obtenir une traduction en français assez fidèle, cliquez sur le rectangle blanc en bas à droite. Les sous-titres en anglais devraient alors apparaître. Cliquez ensuite sur l'écrou à droite du rectangle, puis sur « Sous-titres » et enfin sur « Traduire automatiquement ». Choisissez « Français ». © skydivephil

Sciences

Théorie de la relativité générale

Roger Penrose

personnalité

16/04/2021

Les impulsions radio géantes (GRP) sont des flashs sporadiques émis par certains pulsars qui durent quelques microsecondes et qui sont des centaines à des milliers de fois plus brillantes que les impulsions régulières de ces sources. Dans le cas du célèbre pulsar du Crabe, les GRP accompagnent aussi des flashs X puissants. Cela implique que l'énergie totale émise à ces occasions est des dizaines à des centaines de fois plus élevée que ce que l'on pensait auparavant.

Sciences

Astronomie

Des éruptions des étoiles à neutrons sont 10 à 100 fois plus violentes qu'on ne le pensait

actualité

12/04/2021

L'astronomie des neutrinos a fait de grands progrès ces dernières décennies et, après la détection des neutrinos solaires et des supernovae, elle se connecte de plus en plus aujourd'hui à l'astrophysique des trous noirs. On commence à observer les neutrinos émis par les étoiles détruites par les forces de marée des trous noirs supermassifs.

Sciences

Trou noir

La destruction des étoiles par des trous noirs trahie par les neutrinos émis

actualité

28/02/2021

Cygnus X1 a été le premier trou noir stellaire découvert grâce à ses émissions de rayons X et pendant un temps il était le plus proche connu de l'Humanité dans la Voie lactée. De nouvelles évaluations de sa masse, de sa distance et de sa vitesse de rotation surprennent et remettent en question nos idées sur l'évolution des étoiles massives génitrices de ce type de trou noir.

Sciences

Astronomie

Le premier trou noir découvert remet en cause la théorie des vents stellaires

actualité

19/02/2021

Le trou noir, c’est un objet mythique. Un objet qui brasse une quantité colossale d’énergie. Alors, imaginez si nous pouvions parvenir à en extraire une part… Des chercheurs proposent aujourd’hui de s’appuyer pour cela sur la reconnexion magnétique.

Sciences

Trou noir

Exploiter l'énergie d'un trou noir ? C'est possible

actualité

16/01/2021

Une légende de la physique et de la cosmologie russe vient de décéder à l'âge de 101 ans. L'académicien Isaak Khalatnikov avait collaboré avec le mythique Lev Landau sur les premières armes nucléaires soviétiques et fait une conjecture importante sur les singularités étudiées par Stephen Hawking en cosmologie et avec les trous noirs.

Sciences

Cosmologie

Décès de Isaak Khalatnikov, théoricien de la singularité du Big Bang et co-créateur avec Landau de la bombe A russe

actualité

14/01/2021

Plusieurs signatures de la destruction d'étoiles par un trou noir supermassif, selon un scénario exploré en détail par Jean-Pierre Luminet et Brandon Carter au début des années 1980, sont observées depuis quelques années. La dernière en date serait celle de ruptures par effet de marée partielles, avec des éruptions périodiques au cœur d'une galaxie de Seyfert.

Sciences

Trou noir

Un trou noir supermassif périodiquement en éruption produisant des crêpes stellaires ?

actualité

14/01/2021

Une vidéo publiée par Roscosmos nous invite à découvrir une toute nouvelle sorte de ciel nocturne. Plutôt que de nous emmener aux confins de l'Univers, l'agence spatiale russe amène les trésors du cosmos à nous, pour un spectacle éblouissant.

Sciences

Espace

Trous noirs, galaxies, nébuleuses : à quoi ressemblerait le ciel si ces objets étaient tout proches ?

actualité

06/12/2020

Cela fait cinq ans que nous sommes entrés dans l'ère de l'astronomie gravitationnelle avec Ligo et Virgo. La chasse aux fusions de trous noirs et d'étoiles à neutrons a été bonne et elle ne fait que commencer avec déjà 50 collisions de ces astres compacts détectées. Elles apportent des renseignements nouveaux sur les populations de trous noirs mais surtout renouvellent notre quête d'une nouvelle physique au-delà de la relativité générale en testant ses prédictions.

Sciences

Ondes gravitationnelles

Ondes gravitationnelles : des dizaines de collisions de trous noirs testent la relativité générale

actualité

10/11/2020

Comment chasser les trous noirs puisqu'on ne les voit pas ? En repérant les effets, parfois dantesques, qu'ils imposent à leur environnement, par exemple en accélérant la matière. On peut aussi « écouter » le bruit de leurs collisions en détectant les ondes gravitationnelles. Le Event Horizon Telescope (EHT) nous dévoile depuis peu l'horizon des événements de trous noirs supermassifs.

Sciences

Astronomie

Trous noirs : un terrifiant phénomène

actualité

01/11/2020

Les étoiles Wolf-Rayet sont rares et étonnantes. Les systèmes binaires d’étoiles Wolf-Rayet le sont encore plus. Mais des chercheurs semblent être parvenus à mettre à jour quelques-uns de leurs secrets les plus intimes. De quoi les mettre peut-être sur la piste du tout premier sursaut gamma observé dans la Voie lactée.

Sciences

Étoile

« Au-delà les images splendides », le système binaire hors normes d'Apep rend les astronomes perplexes

actualité

19/10/2020

Une nouvelle femme entre dans l'Histoire et dans les mémoires, en devenant la quatrième lauréate du prix Nobel de physique. Nous vous proposons donc d'en apprendre plus sur Andrea Ghez et sur le parcours qui lui vaut cette prestigieuse récompense.

Sciences

Astrophysique

Prix Nobel de physique : Andrea Ghez, sur la piste des trous noirs depuis 20 ans

actualité

07/10/2020

Les trous noirs stellaires sont les restes d’étoiles massives qui, à leur mort, se sont écroulées sur elles-mêmes. Ces astres ont une masse telle qu’ils avalent tout ce qui passe à leur portée. À l'occasion des 70 ans du CEA (Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives), Futura-Sciences a rencontré Roland Lehoucq, astrophysicien, afin de savoir ce qui arrive à la matière qui y pénètre.

Sciences

Trou noir

Interview : dans un trou noir, que devient la matière ?

actualité

07/10/2020

Les modes quasi-normaux des trous noirs sont des modes de vibrations fondamentaux et caractéristiques de l'horizon des évènements des trous noirs. Ils conduisent à l'émission d'ondes gravitationnelles au fur et à mesure de l'amortissement de ces vibrations qui font prendre ou reprendre à un trou noir sa forme initiale. On cherche à mettre en évidence ces modes dans le spectre des ondes gravitationnelles, produits notamment lorsque deux trous noirs stellaires entrent en collision et fusionnent pour donner un nouveau trou noir.

Sciences

Trou noir

Que sont les modes quasi-normaux des trous noirs ?

question réponse

07/10/2020

Une vue de l'amas ouvert des jeunes étoiles des Pléiades. © cnes

Sciences

Univers

Astrophysique

définition

19/09/2020

 Les succès remportés depuis plus de 50 ans par la théorie de la relativité générale sont un tribut au génie créateur et rebelle d'Albert Einstein. Mais ces succès reposent aussi sur des tests de plus en plus rigoureux et l'un des derniers en date concerne les images que commence à livrer l'Event Horizon Telescope concernant le trou noir supermassif M87*. On commence même à pouvoir en faire des films montrant son activité.

Sciences

Trou noir supermassif

L'activité du trou noir supermassif M87* a été filmée

actualité

09/09/2020

Notre univers est en perpétuelle expansion, l’énergie noire repousse à chaque instant les frontières de l’espace, tandis que la gravité tente d’inverser le phénomène. À force de s'étendre, l’univers refroidit, possiblement jusqu’à une température proche du zéro absolu. Découvrez en vidéo grâce à la chaîne Discovery Science et sa série documentaire Les Clés de l’univers, le destin du cosmos.

Sciences

Astrophysique

Les clés de l’univers : comment notre univers va-t-il s’éteindre ?

actualité

05/09/2020

Dans notre Univers, notre Terre et même notre Système solaire tiennent une place modeste. Si leurs dimensions nous semblent déjà immenses, il existe des objets bien plus grands encore. Découverte...

Sciences

Univers

Quel est le plus grand objet de l’Univers ?

question réponse

16/08/2020

Les astronomes estiment que les trous noirs supermassifs jouent un rôle fondamental dans la régulation de la formation des étoiles. Et ils en apportent aujourd’hui la preuve avec un amas de galaxies qui forment des étoiles de manière frénétique. Un amas de galaxies dont le trou noir supermassif central manque de carburant.

Sciences

Trou noir

Voici ce qu'il se passe quand un trou noir ne « fonctionne » pas

actualité

09/08/2020

La surface des étoiles à neutrons, ces astres formidablement denses, est solide. Tournant rapidement sur elles-mêmes, les moindres écarts à la sphéricité – des sortes de montagnes – devraient causer l'émission d'ondes gravitationnelles. Ligo et Virgo sont partis à la recherche de ces ondes et ce qu'elles nous disent sur la hauteur de ces montagnes est surprenant.

Sciences

Astronomie

Ondes gravitationnelles : Ligo et Virgo ont mesuré la hauteur des montagnes des étoiles à neutrons

actualité

31/07/2020