Un trou noir éjecte une étoile à travers la Voie lactée

Classé sous :étoile , voie lactée , étoile éjectée

Au cours des dernières décennies, les chercheurs ont identifié un certain nombre d'étoiles qui se déplacent à grande vitesse et PG1610+062 en fait partie. Les astronomes l'ont observée quittant le bras spiral du Sagittaire de notre Voie lactée à pas moins de 550 km/s. De quoi presque lui permettre d'échapper à l'attraction gravitationnelle de notre Galaxie.

Voilà comment les chercheurs imaginent le voyage d’une étoile éjectée de la Galaxie. © Andreas Irrgang, FAU

Grâce aux mesures d'une précision sans précédent de la mission spatiale de l'Esa, Gaia, les chercheurs ont pu estimer l'accélération que PG1610+062 a dû subir pour en arriver là. Et celle-ci ne peut pas être le fait d'une supernova ou d'un système binaire. Conclusion des astronomes : c'est un trou noir intermédiaire qui est à l'origine de l'éjection de l'étoile. « PG1610+062 nous fournit une preuve indirecte de l'existence des trous noirs intermédiaires -- dont la masse est comprise entre 100 et 100.000 fois celle de notre Soleil -- dans notre Galaxie. Il ne nous reste plus qu'à les trouver », conclut Andreas Irrgang, chercheur à l'université d'Erlangen-Nuremberg (Allemagne).

Les jeunes étoiles massives situées dans le halo galactique de la Voie lactée comme PG1610+062 vivent loin des régions qui forment des étoiles. Les astronomes tentent de comprendre comment ces « étoiles en fuite » ont été forcées de quitter leur lieu de naissance. De nouvelles observations suggèrent qu’un trou noir de masse moyenne pourrait être responsable de l’expulsion de l’étoile. © eyetronic, Fotolia