L’éclipse totale de Lune de septembre 2015. © Dominique Dierick

Sciences

Éclipse totale de Lune : ne manquez pas la plus longue du siècle le 27 juillet !

ActualitéClassé sous :Astronomie , lune , Terre

-

Le 27 juillet, le Soleil, la Terre, la Lune et aussi Mars seront alignés ! Une longue éclipse de Lune sera donc visible, en même temps que l'opposition de Mars. L'évènement sera observable en France métropolitaine dès le crépuscule. Mais le meilleur endroit pour suivre le phénomène du début à la fin sera la Réunion.

Deux semaines après l'éclipse partielle du Soleil du 13 juillet - visible exclusivement, hélas, au large de l'Antarctique Nord (ce sont les manchots qui en profiteront le plus) -, la Lune traversera l'ombre de son gros compagnon la Terre. Ce 27 juillet se déroulera donc la seconde éclipse totale de Lune de l'année, qui sera aussi la plus longue de ce XXIe siècle (les plus longues au XXe siècle ont duré 105,7 et 106,4 min, respectivement en juillet 1982 et 2000). Notre satellite mettra cette fois 1 h 42 min et 57 s, soit presque 103 min, pour traverser le cône d'ombre de notre planète. Ce n'est pas loin du maximum possible qui est de 1 h 47 min. En comparaison, le 4 avril 2015, lors de la totalité la plus courte pour une éclipse de Lune durant ce siècle, l'astre n'est pas resté plus de 4 min 48 s caché dans l'ombre. Sacrée différence !

En tout et pour tout, du début à la fin, c'est-à-dire du moment où notre satellite naturel entrera dans la pénombre jusqu'au moment où il en sortira, près de 6 h 14 min se seront écoulées. Naturellement, l'éclipse ne sera pas visible partout dans le monde. Elle sera invisible en Amérique du Nord et centrale et dans une grande partie du Pacifique. En revanche, si vous êtes dans l'autre moitié du monde, l'évènement pourra être observé soit en partie, soit dans sa totalité. Et le meilleur endroit pour en profiter sera... l'île de la Réunion. Alors, si vous avez la chance d'y vivre ou de vous y rendre à cette date, vous pourrez suivre l'évènement de bout en bout, tout au long de la nuit. Au plus fort de l'éclipse, au milieu de la nuit, la Lune sera près du zénith, au plus haut dans le ciel. Mais pas de « coup de Lune » à craindre, l'astre pâle se fera plus discret que d'habitude, éteint par l'ombre de la Terre.

Carte de la visibilité de l’éclipse totale de la Lune du 27 juillet 2018. © Xavier Jubier

Visibilité de l’éclipse de Lune en France

En France métropolitaine, nous aurons surtout droit à la deuxième partie de l'éclipse. Quand la Pleine Lune se lèvera, nous la découvrirons en train de rougir. La totalité débute à 19 h 30 TU. Alors bien sûr, selon l'endroit où vous êtes, notre satellite ne sortira pas à la même heure de l'horizon est, sud-est. Par exemple, dans les bureaux de Futura, à Saint-Raphaël dans le Var, le Soleil s'enfoncera sous l'horizon à 21 h, heure de Paris. Quasiment au même moment, à l'opposé, la Lune se hissera au-dessus de l'horizon. Mais bien sûr, selon que l'horizon autour de chez vous est plat ou planté de collines, de montagnes, de rangées d'arbres ou d'immeubles, la Lune surgira un peu plus tard... (signalons au passage qu'il existe des applis pour smartphone avec réalité augmentée qui vous aident à choisir le meilleur endroit pour observer et/ou photographier les levers, couchers d'astres, etc. : Sun Seeker, The Photographer's Ephemeris, Photopills...).

Si vous habitez la région de Montpellier ou dans le parc des Cévennes par exemple, le Soleil tirera sa révérence un peu plus tard et la Lune ne sortira pas le bout de son nez (rouge) avant 21 h 15. À Bordeaux, la Lune ne se montrera qu'à partir de 21 h 30. En Bretagne, il faudra patienter 21 h 45. Pour les observateurs situés dans l'ouest de la France, la Normandie et aussi les Hauts-de-France, la totalité aura déjà commencé au lever de la Lune. Mais le spectacle continuera jusqu'à 23 h 28 TU, quand la Lune quittera la pénombre de la Terre. Retrouvez les heures de visibilité pour votre ville ici.

Quand la Lune traverse la pénombre puis l’ombre de la Terre. Éclipse totale de Lune du 27 juillet 2018. © Xavier Jubier

Une éclipse de Lune très sombre

Bien que notre satellite s'enfonce dans l'ombre de la Terre, il n'en deviendra pas pour autant invisible mais plus sombre. La palette des couleurs projetées sur l'astre, d'habitude blafard, variera selon les couches de l'atmosphère traversées par les rayons du Soleil. La lumière qui transpercera les basses couches sera plus réfractée. Et selon la population de nuages sur le limbe à ce moment-là et aussi l'abondance de poussières, etc., les teintes seront variées. Pour cette éclipse du 27 juillet 2018, la Lune sera singulièrement plus sombre car elle sera située presque au point de son orbite le plus éloigné de la Terre, l'apogée (en l'occurrence à plus de 404.300 km) et passera très près du centre de l'ombre. La taille apparente de la Pleine Lune sera presque au plus bas (0,49°).

En France métropolitaine, donc point de Pleine Lune éblouissante au cours de cette première moitié de nuit. Les conditions seront donc propices pour détourner les yeux de temps en temps de la Lune sanguine afin d'observer l'arche de lumière argentée de la Voie lactée (elle traverse le ciel du nord au sud), et tenter de surprendre des étoiles filantes. Car oui, à cette date, on peut déjà en voir plusieurs. La pluie des Perséides aura commencé depuis 10 jours. Le plus fort de l'activité de l'essaim météoritique sera, quant à elle, dans la nuit du 12 au 13 août.

Enfin, rappelons que plusieurs planètes sont aussi visibles à l’œil nu en juillet et même un astéroïde (ainsi qu'une nova et peut-être une comète bientôt). Parmi elles, Mars, point rouge devenu ces derniers jours plus brillant que Jupiter. Le 27 juillet, le jour de son opposition, la Lune passera à seulement 6° à côté.

  • Le 27 juillet aura lieu la plus longue éclipse totale de la Lune du XXIe siècle.
  • La totalité durera presque 103 minutes.
  • L’éclipse sera visible en France métropolitaine mais le meilleur endroit pour la voir dans sa totalité est la Réunion.
Pour en savoir plus

L'éclipse totale de Lune la nuit du 3 au 4 mars 2007

Article Jean Etienne publié le 2 mars 2007

Si les nuages ne jouent pas les intrus, nous vivrons durant la nuit du 3 au 4 mars prochains un évènement astronomique prisé des amateurs : une éclipse totale de Lune. La première visible en France depuis le 28 octobre 2004. N'hésitez pas à nous envoyer vos photos à eclipse030307@futura-sciences.com que nous publierons !

Découvrez nos photos des dernières éclipses de Lune

Le spectacle débutera à 20h 16mn 29sec TU, au moment où la Lune entrera dans la pénombre. Mais à ce moment l'obscurcissement de notre satellite sera encore bien timide, et c'est à partir de 21h 30mn 04sec TU que la Lune plongera dans le cône d'ombre que la Terre entraîne avec elle, à l'opposé du Soleil.

Principe d'une éclipse de Lune. Crédit G. Javaux

note : toutes les heures de cet article sont exprimées en TU (Temps Universel), ajoutez une heure pour obtenir l'heure française.

A ce moment précis, l'ombre de la Terre commencera à mordiller le bord de la Pleine lune. Rapidement, vous la verrez gagner du terrain en révélant progressivement sa rondeur, celle de votre propre planète qui se dessine en ombre chinoise à plus de 400.000 kilomètres de distance. C'est lors de moments semblables qu'on comprend à quel point l'Astronomie pouvait impressionner les Anciens...

A partir de 22h 43mn 49sec, l'ombre avalera complètement le disque lunaire. Mais le spectacle n'en sera que renforcé, car la Lune se parera alors d'une robe rouge-orangé qui intriguait beaucoup les astronomes des temps passés. Cette teinte est tout simplement provoquée par l'atmosphère terrestre, qui joue le rôle d'une lentille à travers laquelle les rayons du Soleil se fraient un chemin, se réfractant et rebondissant avant d'aboutir sur le sol lunaire qui paraît ainsi s'enflammer comme l'horizon lors d'un coucher de soleil par temps clair.

Aspect de la Lune lors d'une éclipse totale. © Christian VILADRICH

http://perso.club-internet.fr/viladric/indexf.html
21 janvier 2000 - 05h05 mn UT
8" Celestron Schmidt-Cassegrain - foyer F/6.3
composite de 3 poses de 10 s
Film négatif Kodak hyper Royal Gold 100

Malheureusement, la représentation ne revêt plus les charmes d'antan, car son intensité dépend surtout de la transparence de notre atmosphère. Les astronomes l'ont compris depuis quelques décennies déjà, au point que l'affaiblissement de luminosité lors d'une éclipse lunaire est maintenant considéré comme un indice de la pollution atmosphérique, et il est arrivé que certaines d'entre elles ne révèlent qu'à peine cet embrasement dont les plus âgés se souviennent avec nostalgie...

Le milieu de la totalité sera atteint à 23h 20mn 56sec, puis notre satellite s'acheminera lentement vers le bord opposé du cône d'ombre qu'elle touchera à 23h 58mn 01sec. Un petit éclair d'abord, apparaissant probablement sur la crête d'une colline lunaire, puis une zone ensoleillée de plus en plus vaste reprendra possession du disque lunaire, avec toujours cette forme arrondie révélant la rotondité, si contestée autrefois, de notre planète.

Enfin, la Lune semblera reprendre vie à 01h 11mn 46sec alors que la dernière parcelle d'ombre la quittera comme à regret, puis retrouvera son éclat habituel en sortant entièrement de la pénombre à 02h 25mn 27sec. Ensuite, eh bien... rendez-vous pour la prochaine éclipse de Lune, le 28 août 2007. Mais celle-ci sera invisible en Europe.

Eclipse de Lune

L'éclipse de Lune se produit obligatoirement au moment précis de la Pleine lune, puisque les trois astres (Soleil-Terre-Lune) sont alignés. Notons toutefois que chaque Pleine lune n'est pas accompagnée d'une éclipse, car les orbites ne se trouvent pas exactement dans le même plan. En pratique, ces conditions sont réunies en mars et novembre, lorsque la Lune passe par ce que l'on appelle le "nœud" de l'orbite.

Plans orbitaux de la Terre et de la Lune (exagéré). Crédit G. Javaux

Il existe trois types d´éclipses de Lune :

  • Les éclipses par la pénombre, lorsque la Lune passe uniquement dans le cône de pénombre de la Terre. Ces éclipses sont très peu spectaculaires et sont à peine visibles.
  • Les éclipses partielles, lorsque la Lune passe en partie dans le cône d´ombre de la Terre.
  • Les éclipses totales, lorsque la Lune passe en totalité dans le cône d´ombre de la Terre.

Le 3 mars 2007, nous connaîtrons donc une éclipse de la troisième catégorie citée, la plus spectaculaire. Toutefois, la position décentrée à l'intérieur du cône d'ombre de la Terre provoquera vraisemblablement une assez forte différence de luminosité du nord au sud de l'écran sélène, dont la progression sera intéressante à observer.

Pour observer le phénomène, une bonne paire d'yeux suffisent... et tout écran de protection est inutile, le Soleil étant par définition couché pour l'hémisphère terrestre correspondant à la zone de visibilité. Les amateurs se muniront d'une paire de jumelles ou d'une lunette à faible grossissement (30 ou 40 x), et préféreront observer depuis un endroit dégagé, loin de toute pollution, autant atmosphérique que lumineuse.

Plus d'informations dans nos éphémérides astronomiques 

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi