Sciences

Eclipse totale de lune le matin du jeudi 28 octobre 2004

ActualitéClassé sous :Astronomie , éclipse , lune

Durant la seconde partie de la nuit du 27 au 28 octobre 2004 les insomniaques, veilleurs ou observateurs de seconde partie de nuit seront récompensés par une éclipse totale de Lune si les conditions météorologiques le permettent.

Dans l'ombre de la Terre

Une éclipse totale de Lune se produit quand la Lune passe dans l'ombre de la Terre et, contrairement à ce que l'on pourrait penser, la Lune ne disparaît pas mais est simplement assombrie. A ce moment, le disque de l'astre des nuits reçoit la lumière du Soleil qui s'est aventurée dans l'atmosphère terrestre et s'est ainsi trouvée déviée de son chemin. Absorbée et diffusée par cette traversée, la lumière se pare de ces teintes multicolores qui font toute la beauté du spectacle. L'éclipse totale de Lune ne survient que quand l'alignement Soleil-Terre-Lune voisine la perfection ; encore faut-il se trouver à ce moment là dans l'hémisphère terrestre voyant la Lune au-dessus de l'horizon.

Il peut se passer des années sans qu'aucune éclipse totale de Lune ne se produise et cette éclipse est la dernière avant 2007. A l'inverse, les caractéristiques respectives du mouvement de la Terre et de son satellite conduisent parfois à des suites d'éclipses rapprochées dans le temps et cette éclipse est la dernière d'une série de trois éclipses totales, toutes visibles en France.

Une éclipse de seconde partie de nuit

Comme tout objet exposé à une source de lumière non ponctuelle, la Terre étire derrière elle un cône d'ombre et un cône de pénombre. La section du cône d'ombre diminue à mesure que l'on s'éloigne de la Terre et du Soleil alors qu'au cours de ce mouvement, la section du cône de pénombre augmente. Ombre et pénombre ont le même axe : une ligne passant par les centres du Soleil et de la Terre. Durant la traversée de la pénombre il n'y a pas grand chose à voir sinon un léger assombrissement du disque lunaire et le véritable spectacle va commencer à 3h15m (en heure légale) : jusqu'à 4h24m (en heure légale), la Lune va progressivement entrer dans l'ombre et se limiter à un croissant de plus en plus fin à mesure de l'apparition de nuances colorées sur la partie du disque non éclairée en direct par le Soleil. De 4h24m UT à 5h44m UT (en heure légale), l'éclipse sera totale : ce sera la phase la plus belle du phénomène, en particulier, au début et à la fin de la phase totale où les teintes allant du rouge brique à l'orange et au bleu, seront les plus contrastées. De 5h44m à 6h53m la Lune va progressivement s'extraire du cône d'ombre et progressivement retrouver son aspect habituel.

Avec une distance Terre-Lune égale à environ 388300 km à 3h4min UT, instant du milieu de totalité, et une grandeur égale à 1,308 il ne faut pas s'attendre à la totalité très lumineuse du 9 novembre 2003 mais le spectacle sera beaucoup plus évident que le 4 mai dernier. L'éclipse du 28 octobre aura une grandeur égale à 1,308 donc très voisine de la grandeur de l'éclipse du 4 mai dont la grandeur était de 1,304 mais le 28 octobre, au moment de la totalité la Lune sera un peu plus éloignée de la Terre mais surtout beaucoup plus haute sur l'horizon dans une nuit non crépusculaire. Tous ces éléments concourent à faire de cette éclipse totale un phénomène facile à observer mais dont la clarté n'égalera pas celle de la totalité du 9 novembre 2003. Cette éclipse porte le numéro 4965 du Canon d'Oppolzer.

9 novembre 2003 : l'éclipse totale photographiée près de Sisteron par l'auteur avec un télescope de 406mm de diamètre

Une éclipse facile à observer

L'ensemble de l'éclipse sera visible depuis la France métropolitaine et, d'une manière générale le sud-ouest sera privilégié.

0h7min UT : la Lune entrera dans la pénombre de la Terre à mais à ce moment là rien ne sera observable. A cet instant, la Lune sera haute de plus de 50° au-dessus de l'horizon sud-ouest mais il faudra attendre encore une demi heure pour commencer à discerner un assombrissement du disque de la Lune.

1h15min UT : la Lune aborde l'ombre de notre planète à 45° de hauteur à Strasbourg, 46° à Lille, 50° à Marseille et Poitiers et 52° à Toulouse.

2h24m UT : c'est le début de la totalité à une hauteur qui sera la même à Lille et Ajaccio, à savoir 38°. L'extrême pointe de la Bretagne sera la mieux placée avec 43° de hauteur, soit, un peu plus qu'à Bordeaux.

3h4min UT : ce milieu d'éclipse privilégie toujours l'ouest et le sud-ouest de l'hexagone avec une hauteur de l'ordre de 38°, soit 7° de hauteur en plus qu'à Strasbourg.
3h44min UT : la totalité prend fin et l'azimut de la Lune s'oriente de plus en plus vers l'ouest et seule la longitude va décider de la visibilité. Ainsi, la hauteur de l'astre des nuit sera la même à Nice et Metz (25°), Lille et Marseille (environ 27°). La pointe de Bretagne reste donc la mieux placée avec 32° de hauteur. Le Soleil est alors encore largement à plus de 18° sous l'horizon, autorisant par la présence de la nuit astronomique, un bon contraste des images.

4h53min UT : la Lune quitte l'ombre de la Terre à 17° de hauteur à Paris et 21° à Brest. Pour la moitié est et pour le centre de la France la nuit n'est plus astronomique. De ce fait, le fond du ciel est de plus en plus clair à mesure que l'on va vers l'est.

6h2min UT : cela fait déjà plus d'une demi heure qu'il n'y a plus d'assombrissement perceptible et l'aurore couvre tout le pays. A cet instant théorique de sortie de pénombre le Soleil se lève sur l'est de la Corse.

Pas avant 2007

Après la peu commune série de trois éclipses totales de Lune en moins d'un an dont le phénomène nous intéressant aujourd'hui marque la fin, il faudra attendre le 3 mars 2007 pour assister à nouveau en France à une éclipse totale de Lune.

Bienvenue aux images : En partenariat avec la Société Astronomique de France nous vous proposons d'envoyer vos photos à l'auteur qui réservera le meilleur accueil à vos images de l'éclipse qu'il suffit d'envoyer à Philippe Morel : Morel.PhilippeATwanadoo.fr.

Cela vous intéressera aussi