Sciences

Mardi 4 mai 2004 : éclipse totale de Lune

ActualitéClassé sous :Astronomie , éclipse , lune

-

Si le ciel est dégagé, un grand spectacle sera offert aux curieux et passionnés d'astronomie ce 4 mai en début de nuit. Cette éclipse est la seconde d'une série de trois éclipses totales de Lune visible en France. Elle se produira de plus un mardi soir, moment propice à l'observation pour les plus jeunes d'entre nous. L'observation ne sera pas facile et très inégale d'un endroit à l'autre du territoire car il faudra jouer avec la faible hauteur de la Lune sur l'horizon et avec un crépuscule des plus tenace.

Crédits : Philippe Morel

Terre, Lune et Soleil

La Lune va passer dans l'ombre de la Terre mais ne va pas disparaître complètement. En effet, et à la manière d'une loupe, l'atmosphère terrestre dévie la lumière solaire qui la traverse vers des régions situées à l'intérieur même du cône d'ombre de notre planète. Ainsi, la lumière qui aura résisté à la diffusion et à l'absorption de notre atmosphère se trouvera atténuée et colorée de nuances allant du gris bleuté au rouge brique et au marron.

Quand la Lune se trouvera dans le cône d'ombre de la Terre, au moment de la phase de totalité de l'éclipse, sa surface va se parer de ces nuances colorées, d'autant plus éclatantes que la Lune traversera le cône d'ombre loin de la Terre.

La Lune décrit une orbite de forme elliptique autour de la Terre ; sa distance par rapport au centre de notre planète varie donc en permanence. Entre le périgée, point le plus proche de la Terre et l'apogée, point le plus éloigné, la distance Terre-Lune augmente de 50000 km.

Avec une distance Terre-Lune égale à environ 359000 kilomètres au milieu de la totalité, il s'agira donc d'une éclipse de périgée. De plus, cette éclipse sera longue (76 minutes), beaucoup plus longue que la dernière éclipse totale du 9 novembre placée dans la configuration inverse (courte et d'apogée), laquelle éclipse du 9 novembre fut la plus claire des 30 dernières années.

La focalisation de la lumière très absorbée, diffusée et déviée par l'atmosphère terrestre se faisant sur l'axe géométrique de l'ombre près du périgée, cette lumière sera à l'origine d'une éclipse totale de Lune sombre dont les teintes dominantes seront le gris, le marron et le rouge brique sombre et ce à mesure que l'on se rapprochera du centre de l'ombre. Au milieu de la totalité, le pôle nord de la Lune ne se trouvera qu'à quelques centaines de kilomètres de l'axe géométrique de l'ombre. Cette totalité presque 4 fois plus longue que la précédente survenant au périgée sera donc sombre voire très sombre.

Les instants du spectacle

Les différentes phases de l'éclipse, (Crédits : infographie de José Duez, Club d'Astronomie Caudrésien)

Les instants du phénomène en heure légale d'été sont résumés ci-dessous :

Le cône d'ombre de la Terre est entouré d'une zone de pénombre difficile à voir. Cette entrée dans la pénombre (1) sera de toute manière invisible en France car la Lune ne sera pas encore levée. A partir de 20h49 le disque de la Pleine Lune va lentement , en apparence, entrer dans l'ombre (2) pour s'y trouver entièrement plongé entre 21h52m (3) et 23h08m (5). La Lune va ensuite sortir de l'ombre pour la quitter à 0h12m (6). Persistera alors durant environ une demi heure un assombrissement pénombral progressivement de plus en plus discret. A 1h08m, instant de sortie de la pénombre théorique (7) la Pleine Lune aura déjà retrouvé la lumière ardente du Soleil depuis de nombreuses minutes.

1 : Entrée dans la pénombre : 19h 52m
2 : Entrée dans l'ombre : 20h 49m
3 : Début de la totalité : 21h 52m
4 : Milieu de l'éclipse : 22h 30m
5 : Fin de la totalité : 23h 08m
6 : Sortie de l'ombre : 0h 12m
7 : Sortie de la pénombre : 1h 08m

Visibilité de l'éclipse en France métropolitaine


Déroulement de l'éclipse du 4 mai 2004 à Paris, (Crédits : infographie de José Duez, Club d'Astronomie Caudrésien)

Au moment de l'entrée dans l'ombre (2) et d'une manière générale, le sud-est sera le plus favorisé. A l'ouest d'une ligne Montpellier Lyon Strasbourg l'entrée dans l'ombre sera invisible. De même, le Soleil n'y sera pas couché. La Corse sera « privilégiée » avec la Lune à un peu moins de 5° de hauteur et le Soleil à -4°.

En début de totalité (3) nous passerons de 14° de hauteur à Ajaccio à 6° de hauteur au-dessus de l'horizon de Paris : un début de totalité bien difficile pour la plupart des régions avec, de plus, un crépuscule encore très marqué dans le nord-ouest. A ce moment, depuis le sud-est, l'Etoile Polaire fera son apparition mais en région parisienne, le ciel sera encore probablement trop clair pour permettre une observation au-delà des premières minutes de totalité. Il faudra pour cela patienter encore jusqu au milieu de totalité pour voir la situation s'améliorer.

Le milieu de totalité (4) restera très difficile en Bretagne. C'est la nuit astronomique en Corse mais les étoiles de quatrième magnitude apparaîtront seulement sur Paris.

Enfin du spectacle pour tout le monde, mais à la fin de la totalité, (5) même si le ciel restera encore un peu clair en Bretagne. Ce sera probablement l'instant le plus beau de l'éclipse.

La sortie de l'ombre, de (5) à (6), sera facile pour tout le monde et la nuit astronomique sera alors installée sur tout le territoire...en attendant la prochaine éclipse totale de Lune le 28 octobre 2004, dans des conditions bien plus favorables.

Cela vous intéressera aussi